L’IMT Mines d’Albi et Diota collaborent pour l'inspection des assemblages mécaniques

Le 08/04/2021 à 15:41  

L’Institut Mines-Télécom et la société spécialisée en transformation numérique poursuivent, à présent dans un laboratoire commun, leurs travaux de recherche pour robotiser le contrôle de pièces complexes.

Engagés depuis 2016 dans un projet de recherche sur l’inspection de pièces par vision 2D et 3D, l’institut Clément Ader, expert en matériaux et procédés, au sein de l’IMT Mines d’Albi, et la société Diota, spécialisée en développement d’outils numériques pour l’Industrie 4.0, étendent à présent leur collaboration dans le cadre d’un laboratoire commun. Les travaux qui y sont menés ont pour objectif d’automatiser les process de contrôle de pièces et d’assemblages mécaniques complexes. Le caractère innovant de la démarche repose sur la comparaison de la maquette numérique d’un objet avec son image physique fournie par une caméra ou un scanner.

L’automatisation de ces tâches vise à gagner en rapidité de traitement, en fiabilité - par élimination de l’erreur humaine - et en universalité - par l’intervention possible sur l’ensemble de la chaîne, notamment dans l’industrie aérospatiale, automobile, ferroviaire ou navale. Le système concerne aussi bien les activités de production que de maintenance, en sachant détecter l’absence d’éléments ou les défauts de montage, ainsi que les fissures ou les rayures.

Les premiers travaux du laboratoire commun portent sur des algorithmes d’exploitation d’images 2D ou de nuages de points 3D pour l’inspection d’assemblages aéronautiques (typiquement des moteurs d’avion), et sur des méthodes d’analyse à base d’intelligence artificielle (IA), dont la source d’apprentissage est la maquette numérique elle-même. La phase suivante va consister à s’affranchir de l’intervention humaine, en développant un process de contrôle entièrement robotisé.