Manomètres et thermomètres fonctionnent jusqu’à -70 °C

Le 07/05/2021 à 11:13  

Wika a développé des manomètres différentiel et à tube manométrique, ainsi que des thermomètres bimétallique et à dilatation de gaz supportant des températures ambiantes extrêmement basses.

L’Allemand Wika, fabricant d’instrumentation de process, propose désormais, sous la marque POLARgauge, les manomètres différentiel 733.31 et à tube manométrique PG23LT (voir photographie), ainsi que les thermomètres bimétallique Type 55 et à dilatation de gaz Type 73, tous spécialement conçus pour être utilisés à des températures ambiantes extrêmement basses, jusqu'à -70 °C.

Afin d’éviter la perte des propriétés d’étanchéité des joints au-delà d’une certaine période, les nouveaux appareils sont entièrement en acier inoxydable et en grande partie sans joints d'étanchéité/élastomères. Le boîtier des instruments est également rempli avec un liquide capable de tenir des températures ambiantes aussi basse.

Le manomètre 733.31 permet d’effectuer des mesures de 0-16 mbar à 0-25 bar et le manomètre PG23LT, de 0-0,6 à 0-1 000 bar – avec une classe de précision 1,6 (Ø de 63 mm) ou 1 (Ø de 100 et 160 mm). Quant aux thermomètres Type 53 et Type 73 – la longueur de capillaire est de moins de 5 m, 5-10 m ou 10-15 m –, leur étendue de mesure respective est de -70 à +600 °C et de -200 à +700 °C, pour une classe de précision de 1 (selon la norme EN 13190).

Avec ses nouveaux appareils, Wika vise en particulier les projets destinés à des contrées où sévissent des températures hivernales extrêmes, que ce soit en pétrole et gaz, en pétrochimie, dans les applications telles que des stations de pompage, etc.