Avec la carte CompactFlash, le PDA devient multimètre

Le 18/09/2005 à 0:00  

Grâce à la version PDA de LabView, il est possible d’emmener partout avec soi le logiciel de National Instruments, intégré dans un ordinateur de poche. Et pour l’acquisition de données, l’encombrement se réduit encore avec la minuscule carte NI CF-6004, au format CompactFlash.

Essor de l’informatique mobile oblige, l’Américain National Instruments a adapté LabView aux ordinateurs de poche, les PDA. La version allégée de cet outil de développement graphique pour applications d’instrumentation et d’automatismes s’est d’abord exprimée grâce à une carte d’acquisition de données de type PCMCIA. Désormais, c’est sur le minuscule format CompactFlash (CF) qu’il faudra compter, avec la carte NI CF-6004. Cette carte, du même type que celles qui accompagne les appareils photos numériques, s’enfiche dans l’emplacement CF II d’un PDA pour le transformer aussitôt en outil de mesure mobile.

Avec ses quatre voies d’acquisition échantillonnant à 132 Kéch/s en mode multicanal (200 Kéch/s en mode monocanal), la carte affiche une résolution de 14 bits.

Une fois les données acquises, elles peuvent naturellement être exploitées grâce à LabView PDA, qui tourne sur les systèmes d’exploitation PocketPC ou Windows CE. Et l’exportation vers un PC des informations récoltées peut se faire via le protocole TCP, par port infrarouge IrDA ou encore grâce à la technologie Bluetooth.

L’une des problématiques clés de l’informatique mobile concerne l’autonomie et donc la voracité en énergie des systèmes. En acquisition continue, la carte CompactFlash consomme 50 mA, et seulement 2 mA hors acquisition.

Pour relier le PDA et le système à mesurer, il existe trois possibilités. Soit de manière directe, avec le câble SH-15-15-B, soit indirectement avec le câble SH-15-15, à raccorder à un bloc de connecteurs NI-SCB15 ou à un bloc NI-CB15 montable sur rail DIN.

La carte CF-6004 est typiquement destinée à de petites applications peu exigeantes. Patrick Renard, directeur de la communication de National Instruments France, cite en exemple « des applications de maintenance sur site réalisées par des techniciens ». C’est que la taille de la carte influe forcément sur ses capacités : avec une surface trois fois moindre celle d’une carte PCMCIA, il est impossible d’y placer autant de composants, de sorties… C’est pour cela que National Instruments compte continuer à produire les deux formats de cartes d’acquisition.

 

Caractéristiques

· Les contrôleurs de process sont raccordés sur un réseau Ethernet.

· Format CompactFlash 43 x 36 x 5 mm

· 4 canaux d’acquisition, avec une résolution de 14 bits

· Vitesse d’échantillonnage : jusqu’à 200 Kéch/s en mode monocanal, 132 Kéch/s en multicanal

· Fonctionne avec les systèmes d’exploitation PocketPC, Windows Mobile, Windows CE

· Utilisation de LabView PDA

· 4 E/S pour mesurer ou piloter des signaux LVTTL et LVCMOS

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap