Des détails qui font la différence

Le 03/05/2010 à 11:03  

Les versions B des oscilloscopes haut de gamme DPO70000 ne battent pas des records de vitesse. Tektronix a amélioré certaines de leurs caractéristiques telles que le niveau de plancher de bruit et la réponse en fréquences.
En début d’année, LeCroy annonçait le lancement de l’oscilloscope WaveMaster 830Zi (voir Mesures n° 811) qui affiche une bande de fréquences impressionnante de 30 GHz. Un record pour ce type d’appareil. Il faut toutefois noter que ce record ne tient que sur deux voies. Avec 20 GHz, Tektronix détient celui sur quatre voies avec sa famille DPO70000. Mais la course aux bandes passantes n’est pas une fin en soi. En tout cas Tektronix ne cherche pas (pour l’instant) à battre des records. Les versions B de la série DPO70000 qu’il introduit sur le marché reprennent la bande passante (4 à 16 GHz, jusqu’à 20 GHz avec un traitement numérique) et la vitesse d’acquisition (25 ou 50 Géch./voie) de leurs prédécesseurs. Le constructeur américain s’est plutôt attaché à améliorer leur niveau de plancher de bruit et leur réponse en fréquences.
Réponse en fréquence améliorée
Ainsi en réduisant les erreurs sur toute la chaîne d’acquisition depuis les amplificateurs d’entrées jusqu’aux systèmes de conversion analogique/numérique, la résolution verticale a grimpé de 0,5 bit. Selon des mesures réalisées par le constructeur, le nombre de bits effectifs (ENOB) se situe entre 5,5 et 6 bits entre 6 et 12 GHz.
Tektronix assure que la réponse en fréquence de ces instruments a été considérablement améliorée. Graphique à l’appui, il démontre qu’elle présente moins d’imperfections que les modèles précédents lorsque l’on approche des plus hautes fréquences. Le temps de montée 10-90 % du modèle DPO72004B descend ainsi à 19 ps contre 22,5 ps auparavant. Ces oscilloscopes ont également été dotés d’un système de déclenchement matériel pour flux de données série 8b/10b et NRZ pour l’analyse de séquences pouvant atteindre 5 Gbit/s.
Contrairement aux versions précédentes, la bande passante des instruments de cette famille est évolutive. Le programme de mise à niveau baptisé Tektronix SpeedBooster qui exige toutefois le retour de l’appareil chez le constructeur rend possible le passage progressif de la bande passante de 4 à 20 GHz au gré des besoins de l’utilisateur. A noter que la fonction de correction par DSP de la bande passante (de 16 à 20 GHz) rend aussi possible sa limitation. Tektronix a profité de ce lancement pour compléter la gamme de sondes Trimode P7500. Des modèles 4, 6 et 8 GHz viennent s’ajouter à ceux existant à 13, 16 et 20 GHz.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap