L'analyseur de réseaux vectoriel se fait tout petit

Le 09/05/2006 à 0:00  

Après le succès de son équipement de terrain site master, Anritsu introduit les VNA 202x. En version 4 ou 6 GHz, ces analyseurs de réseaux vectoriels sont destinés aux personnels de terrain pour l’entretien des antennes, mais aussi aux applications de laboratoire ou d’analyse.
Le fournisseur d’équipements de test et mesure japonais Anritsu avait introduit avec succès le site master, un appareil de terrain destiné à l’analyse des antennes et câbles qui réalise essentiellement des mesures d’amplitude. Aujourd’hui, Anritsu sort un nouvel équipement de terrain qui réalise également des mesures de phase. L’analyse de réseaux vectoriels VNA 202x se décline en deux modèles, l’un travaillant de 2 MHz jusqu’à 6 GHz, l’autre se contentant de 4 GHz.
"Les mesures sur la phase intéressent par exemple les gens qui font de l’installation d’antennes pour la TNT", explique Serge Geffrotin, responsable des ventes d’Anritsu. Les VNA 2024 et 2026 sont donc bien des appareils de terrain adaptés aux besoins des installateurs. Pour preuve : ils pèsent à peine 3 kilogrammes et possèdent des batteries d’une autonomie de trois heures.
Néanmoins, Serge Geffrotin estime que "le VNA 202x peut également cibler d’autres marchés. Il peut servir d’analyseur de réseaux vectoriels pour par exemple régler des filtres, des amplificateurs. Dans sa version 6 GHz, il peut être utilisé pour des applications de Défense".
D’ailleurs, pour que ces deux publics trouvent leur bonheur, le VNA 202x possède deux menus utilisateurs. Le premier appelé “field menu” s’adresse aux hommes de terrain dans leur jargon, tandis que le “menu VNA” est destiné aux utilisateurs d’analyseurs de réseaux vectoriels pour les mesures des paramètres S11 et S21.
Cet appareil n’a pourtant pas pour vocation de détrôner ses cousins plus imposants. Le VNA 202x propose un fonctionnement simplifié, comme pour la commande du niveau de sortie. Serge Geffrotin explique que celui-ci peut être faible "afin de ne pas saturer les amplificateurs testés » ou fort « lorsqu’il s’agit d’attaquer des filtres".
Parmi ces nouvelles fonctionnalités, un récepteur GPS qui permet aux gens de terrain d’associer leurs mesures à l’endroit où elles ont été effectuées.
L’appareil peut sauvegarder des courbes de mesure dans sa mémoire (1 000) ou dans une carte Compact Flash. Il est possible de faire des comparaisons inter-courbes, en les soustrayant ou en les additionnant entre elles.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap