L’IRCICA et Tektronix s’associent en optique et communications sans fil

Le 24/08/2015 à 8:50  

L’américain Tektronix, le leader mondial en oscilloscopie et l’un des principaux fabricants en instrumentation électronique, et l'Institut de recherche sur les composants logiciels et matériels pour l'information et la communication avancée (IRCICA), ont annoncé le 21 juillet dernier l’ouverture d’un laboratoire d’innovation pour l’optique et les communications sans fil, à l’Université de Lille (France).

Créé en 2003, l’institut français, qui est devenu une unité de recherche commune du CNRS et de l’Université de Lille en 2010, prend en charge trois plates-formes technologiques complémentaires pour la fibre optique, les télécommunications et la réalité virtuelle. Le nouveau laboratoire a l’ambition d’explorer des technologies telles que le multiplexage spatial et les fibres multicœurs, afin de répondre à la demande croissante de capacités de transmission des données toujours plus rapides.

« Faire passer le débit des données optique au-delà du péta-octet par seconde (Po/s) est un défi majeur qui demande le meilleur. C’est ainsi que nous arrivons avec notre expertise en modélisation, caractérisation optique et fabrication de fibres actives et passives de pointe. Tektronix, lui, apporte des équipements de test de nouvelle génération capables de quantifier la qualité du signal en termes de BER, d’EVM et de diagrammes de l’œil », explique Nathalie Rolland, directrice de l’IRCICA.

Il s’agit du générateur de formes d’ondes 50 Géch/s AWG70001A, de l’émetteur d’optique complexe 46 Gbaud multiformat OM5110, des oscilloscopes en temps réel ATI 70 GHz DPO77002SX. « La collaboration avec l’IRCICA s’inscrit dans notre travail en faveur de l’innovation. Nous nous engageons à mener des développements essentiels dans les technologies d’optique cohérente et d’émetteurs-récepteurs térahertz », ajoute Pat Byrne, président de Tektronix.