La balise sans fil surveille les structures mécaniques

Le 27/08/2008 à 15:35  

Un gros téléphone portable avec une autonomie pouvant aller jusqu’à 10 ans… Transmission des données par voie hertzienne et faible consommation caractérisent cette balise d’acquisition, destinée à la surveillance des structures mécaniques.
« Pour la surveillance d'un bateau, d'un barrage, d'un bâtiment, d'un monument historique; partout où il y a des risques de fissuration pouvant avoir des conséquences graves, notre balise a sa place», souligne Jean-Claude Desbrugeres du Développement recherche spécifique consulting électronique (DRSCE) qui met aujourd’hui sur le marché industriel la balise ULP-WIS.
Ce système d’acquisition embarqué a été conçu pour être autonome le plus longtemps possible et pour s’adapter aux besoins d’applications spécifiques.
Il assure le conditionnement du capteur, l’échantillonnage, le traitement de l’information, le stockage des données ou encore la transmission de données par voie hertzienne.
« Notre produit est innovant, mais il utilise des sous-ensembles déjà éprouvés industriellement », précise Jean-Claude Desbrugeres.
La famille des balises ULP-WIS intègre aux choix différents types de conditionneurs (acoustique, accélérométrique…) de 1 à 3 voies synchrones (1 convertisseur par voie) ayant une résolution de 12 bits ou 16 bits (en option), complétés par 1 voie 12 bits dédiée à la température du capteur externe (cas de l’accéléromètre triaxial…).
La transmission des données se fait par liaison radio normalisée ISM 868 MHz 25 mW vers un ordinateur standard sous Windows XP.
La balise ULP-WIS utilise la technologie Ultra Low Power développée par Coronis. Différentes stratégies de réveils contribuent à une consommation minimale. Ainsi, la balise se réveille sur seuils d’accélérations (accéléromètre triaxial intégré), à une date ou une heure fixée, sur une commande radio, sur une action d’un bouton-poussoir ou bien sur un contact Tout-Ou-Rien
externe. Suivant les scénarios programmés par l’utilisateur, la balise ULP-WIS envoie les données et consomme ainsi de l’énergie uniquement quand cela est nécessaire. Son autonomie (grâce à l’intégration de deux ou plusieurs piles lithium-ion) s’étale ainsi sur des périodes de plusieurs mois à plusieurs années.
La balise intègre un OS temps réel haute performance, éprouvé dans l’industrie civile et militaire ainsi qu’un “bootloader” pour la mise à jour à distance des logiciels internes, sans intervention particulière de l’utilisateur.
D’autres fonctionnalités complémentaires seront disponibles prochainement comme, par exemple, le calcul de transformées de Fourier rapide (FFT sur 256 points) embarqué. Il sera alors possible d’augmenter le nombre de points échantillons.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap