Le numériseur PXI bat des records de vitesses

Le 16/08/2011 à 13:39  

National Instruments et Tektronix ont uni leur savoir-faire respectif pour concevoir des numériseurs au format PXI express affichant une cadence d’échantillonnage de 12,5 Géch./s.

Tektronix et National Instruments avaient annoncé leur collaboration. Elle a porté ses fruits et donné naissance aux numériseurs de signaux au format PXI des plus rapides du marché. La sortie de ce module était prévue en 2010 mais la récente crise économique a dû quelque peu modifier le calendrier initial. Qu’importe, la promesse faite en 2009 a été tenue. Lors de NIweek, la manifestation annuelle qu’organise National Instruments début août à Austin, Eric Starkloff, vice-président marketing produit pour le test et l’embarqué chez National Instruments, et Craig Overhage, Chief Technology Officer chez Tektronix, avaient présenté l’objectif de ce partenariat devant une assemblée d’environ 2 500 techniciens et ingénieurs qui assistaient à la seconde conférence plénière de la semaine. Il s’agissait de combiner dans un seul instrument le savoir-faire des deux entreprises. « Les ingénieurs de National Instruments seront chargés du développement logiciel, des pilotes et de l’interface PXI express alors que ceux de Tektronix vont concevoir la partie conditionnement et acquisition des signaux », avait alors indiqué Eric Starkloff. Cela fait déjà 20 ans que les deux entreprises américaines travaillent ensemble sur différents aspects logiciels notamment autour des drivers et des applicatifs LabView. Tektronix fournit notamment avec certains de ces instruments une édition spéciale du logiciel LabView SignalExpress qui autorise l’acquisition et l’analyse de mesures sur un PC.

Un nouveau cap franchi

Cette fois, elles ont franchi un cap. Elles ont développé une plate-forme matérielle commune. National Instruments a notamment apporté sa technologie SMC (Synchronisation and Memory Core) favorisant la synchronisation multimodules, son expertise en instrumentation modulaire au format PXI, et son savoir-faire en matière de développement logiciel. La technologie NI-SMC permet de répondre aux besoins de transfert et d’enregistrement rapide de données (data streaming) et offre une synchronisation multimodule extrêmement précise. « Cette nouvelle gamme de numériseur est ainsi capable de transférer des données en continu à des vitesses pouvant atteindre 700 Mo/s et synchroniser des voies sur plusieurs modules avec une résolution de l’ordre de 160 ps (± 80 ps voie à voie) », indique Darcy Dement, directrice marketing de National Instruments France.
De son côté, Tektronix a équipé cette plate-forme PXI d’un de ses circuits de conversion analogique/numérique propriétaire. Pour cette nouvelle famille de numériseurs PXI, il a opté pour l’Asic 7HP ADC qui équipe certains de ses oscilloscopes et qui repose sur la technologie silicium germanium 7HP d’IBM. Il s’agit d’un convertisseur de 8 bits de résolution doté d’un procédé propriétaire d’entrelacement et de traitement des voies. Il opère à la cadence de 12,5 Géch./s et peut combiner deux entrées. Ainsi les modules PXIe-5185 et PXIe-5186 affichent une fréquence d’échantillonnage de 6,25 Géch./s sur chaque voie. Celle-ci double si une seule des deux voies est employée. Le premier présente une bande passante de 3 GHz alors que celle du second monte à 5 GHz, soit 2 GHz de mieux que ce qui avait été annoncé à NIweek 2009. La conversion de signaux à de telles vitesses n’est pas sans affecter le nombre de bits effectifs sur lequel est réalisée la numérisation. Mais selon les constructeurs, il s’établirait à 5,5 bits à 5 GHz.
Ces spécifications records et cette collaboration réussie entre deux spécialistes reconnus dans leur domaine d’activité respectif ont d’ailleurs déjà été récompensées. Le numériseur NI PXIe-5186 a été lauréat des Trophées de l’innovation, organisés à l’occasion de l’édition  2011 des salons CIEN et RF Hyper& Wireless. Dans la catégorie mesures électroniques, il a devancé deux autres nominés par un jury dont la revue Mesures faisait partie : le testeur de radioaltimètre portable ALT 8000 d’Aeroflex et les oscilloscopes WaveRunner HRO 6Zi de Lecroy. Ces deux numériseurs au format PXI express arborent sur leur face avant les marques de leurs deux concepteurs mais seul National Instruments sera chargé de leur commercialisation.
Youssef Belgnaoui

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap