L’oscilloscope de Tektronix conjugue mixité et compacité

Le 30/06/2008 à 12:18  

L’association de voies numériques et analogiques sur des oscilloscopes se généralise. La gamme MSO4000 de Tektronix a été une des premières à intégrer, dans un boîtier d’à peine 14 cm de profondeur, 4 voies analogiques et 16 voies numériques, ainsi qu’un écran de 10,4’’.
Les oscilloscopes MSO4000 de Tektronix ne sont pas les premiers à être dotés de voies d’analyse logique combinées à des entrées analogiques. Comme le rappelle notre confrère Electronique dans son numéro de juin 2007 (n° 181), Tektronix avait introduit en 1993 le TLS216, un “oscilloscope logique” dont l’affichage des 16 voies se faisait au choix de l’utilisateur avec une résolution de 1 à 8 bits. En 1996, Agilent Technologies propose des voies logiques sur certains de ses oscilloscopes, tandis que Yokogawa offre cette fonctionnalité à partir de 1999. LeCroy a suivi plus récemment en proposant un boîtier externe à connecter sur ses appareils. Depuis, le sigle MSO (Mixed Signal Oscilloscope) s’est généralisé. Quel que soit le constructeur qui a initié cette tendance, on constate que les oscilloscopes de type MSO se sont multipliés dans les catalogues des fournisseurs. Avec les MSO, les signaux numériques et analogiques se partagent désormais un même écran.
Tektronix a lancé sur le marché une famille d’instruments frappée du sigle MSO. Les appareils de la gamme MSO4 000 sont destinés à l’analyse de signaux mixtes. Ils réunissent cette double fonctionnalité d’analyse dans un boîtier dont la profondeur ne dépasse pas 14 cm ! L’accent a été mis sur le côté pratique. Avec sa faible empreinte au sol et son poids de 5 kg, l’appareil évoque un instrument de terrain. Sa compacité ne l’empêche pas de proposer un écran de 10,4 pouces. Ce qui facilite la visualisation des 20 signaux corrélés dans le temps que l’instrument est capable d’acquérir. La couleur des formes d’ondes à l’écran reprend celle des sondes de mesures qui sont raccordées à deux plots de 8 voies chacun. On repère mieux ainsi les signaux à l’écran. Dernier point, l’outil WaveInspector qui était proposé sur la gamme DPO4000 est également disponible. Il permet de réaliser une navigation rapide afin d’obtenir des détails du signal.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap