L’oscilloscope fait un pas vers l’analyse de protocole

Le 08/09/2009 à 19:16

Les oscilloscopes Infiniium 9000 d’Agilent Technologies se parent d’un écran tactile de 15’’ sur lequel s’affichent les signaux et l’analyse de leur protocole.
Les oscilloscopes suivent le chemin des téléviseurs. Avec la disparition des tubes cathodiques, leurs écrans s’élargissent et leurs boîtiers s’amincissent. Déjà, l’an dernier Agilent Technologies annonçait la famille d’oscilloscopes InfiniiVision 7000 qui arborait un afficheur LCD XGA de 12,1’’. « Ils sont dotés du plus grand affichage du marché », assurait alors Pascal Grison, ingénieur commercial de la compagnie. Précisons qu’il s’agissait d’un record pour cette catégorie d’appareil car les gammes DPO7000 et 70000 de Tektronix affichent une taille d’écran identique et que celle des familles WaveMaster 8 Zi et WavePro 7 Zi de LeCroy lancées depuis sur le marché atteint 15,3’’. Aujourd’hui, le constructeur complète la série InfiniiVision 7000 d’un modèle doté d’une bande passante de 100 MHz. C’est donc à coup sûr le seul appareil- de cette catégorie qui présente un écran d’une telle dimension.
Avec la famille Infiniium 9000 lancée ce mois-ci, les capacités d’affichage sont plus importantes.- Chaque modèle est doté d’un écran tactile LCD XGA de 15’’ sans pour autant que son boîtier ne dépasse 23 cm de profondeur. Une telle largeur d’écran procure évidemment un confort indéniable pour la visualisation des signaux. Cette caractéristique sera d’autant plus appréciée pour les modèles MSO (Mixed Signal Oscilloscope) qui proposent 16 canaux numériques en complément des 4 entrées analogiques. Il vaut mieux disposer d’un grand écran pour distinguer- 20 formes d’ondes. Cela est d’autant plus pratique que les appareils de cette gamme associent aux voies d’analyse logique- un visionneur-analyseur de protocole pour les bus PCIe et USB. « Ce qui délivre aux ingénieurs des capacités de débogage et de test étendues sans avoir à localiser et connecter des équipements de test supplémentaires,- indique Peter Kasenbacher, responsable européen de cette ligne de produits. Cet outil délivre des informations bien plus approfondies que ce que l’on pouvait trouver jusqu’alors sur ce type d’instruments. » Par ailleurs, ces appareils proposent des capacités de déclenchement et de décodage sur les bus I2C, SPI, CAN, Flexray, LIN, RS232 et autres ports UART ou du débogage des conceptions comportant des circuits FPGA. Côté spécifications, la série Infiniium 9000 comprend 4 modèles présentant des bandes- passantes de 1 GHz, 2,5 GHz et 4 GHz, une fréquence d’échantillonnage de 10 Géch./s par voie (20 Géch./s sur deux voies) et une profondeur mémoire de 10 Mpoints en standard. Chaque modèle propose sa version MSO dotée de 16 voies numériques échantillonnées à 2 Géch./s et disposant chacune d’une profondeur- mémoire de 128 Mpoints. Leur prix s’étale de 16 à 34 keuros.