Oscilloscopes portables : la troïka des modèles quatre voies

Le 02/04/2012 à 12:31  

Fluke et Metrix viennent d’être rejoint par Tektronix dans le petit club des fournisseurs proposant une gamme d’oscilloscopes portables dotés de 4 voies.

Il y a un peu plus d’un an, seul le français Metrix se distinguait sur le marché des oscilloscopes portables en proposant les appareils OX7000 équipés de 4 voies. Il a été rejoint début 2011 sur ce créneau par l’américain Fluke avec ses ScopeMeter 190 Série II dont la première génération, datant de 1999, ne proposait que 2 voies. Cette fois, c’est l’américain Tektronix qui rejoint ce club très fermé en annonçant le lancement des oscilloscopes portables de la gamme THS3000, qui se distinguent aussi par leurs 4 entrées. Tektronix, qui appartient comme Fluke au groupe Danaher, revient donc sur un marché qu’il avait quitté.« Nous proposions effectivement depuis 1996, les appareils portatifs de la série THS700 dont la commercialisation a été arrêtée vers 2008 », précise Trevor Smith, Technical Marketing Manager chez Tektronix. Comme la précédente génération, la gamme THS3000 affiche une bande passante selon les modèles de 100 ou 200 MHz. Leur vitesse d’acquisition augmente, passant à 1,25 Géch./s par voie (au lieu de 500 Méch./s et 1 Géch./s pour les THS700). Si seuls 2 des 4 canaux sont employés, celle-ci peut atteindre 2,5 Géch./s par voie (jusqu’à 5 Géch./s sur une voie pour le THS3024). La profondeur mémoire est de 10 000 points par voie (au lieu de 2 500 pour leurs aînés). Bien entendu, ces instruments profitent des avancées technologiques du moment. Ils se parent d’un écran couleur de 6 pouces (153 mm) et de deux interfaces USB : l’une pour l’enregistrement de données sur une clé mémoire et l’autre (mini-USB-B) pour la communication et le contrôle de l’oscillo­scope. Pour faciliter l’identification des formes d’ondes, celles-ci apparaissent à l’écran de la même couleur que le repère de la sonde à laquelle elle correspond et au sélecteur de canal sur la face avant.
Mais il faut surtout noter que le niveau de sécurité électrique est renforcé. Les oscilloscopes THS3000 sont conçus pour une utilisation dans des environnements 600 V CAT III et 1 000 V CAT II. Chaque voie est isolée du châssis de l’appareil ainsi que des autres voies et des interfaces de communication. Cela rend donc possible la réalisation de mesures flottantes en toute sécurité, pour des tensions supérieures à 300 Veff CAT III, avec des sondes 10X incluses, ou de 1 000 Veff CAT II avec des sondes proposés en
option. Ce degré de protection reste cependant en deçà de celui des ScopeMeter 190 Série II qui restent donc les seuls oscilloscopes portables certifiés pour des environnements 1 000 V CAT III et 600 V CAT IV.
Youssef Belgnaoui

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap