Piloter son châssis VXI par Ethernet

Le 17/10/2006 à 0:00  

Avec l’arrivée du LXI, des ponts se tendent vers les technologies plus traditionnelles, comme le PXI ou le VXI. VXI Technology propose un module d’interface LXI/VXI.
Le LXI est arrivé, c’est entendu. Mais l’introduction de ce standard d’instrumentation basé sur des liens LAN ne va pas faire table rase du passé et des systèmes existants. C’est pour cette raison qu’apparaissent des ponts entre les technologies, comme l’interface EX2500 proposée depuis ce printemps par la société VXI Technology, cofondatrice du consortium LXI et distribuée en France par MB Electronique. Naturellement, c’est entre les standards VXI et LXI que ce module assure l’interface. En insérant ce module dans l’emplacement 0 d’un châssis VXI, on est à même de piloter et contrôler les instruments du châssis à distance grâce à une liaison Ethernet. Ce depuis un PC tournant sous l’une des versions de Windows (NT/98/Millenium/XP/98). Avec une connexion cuivrée, cela se fait jusqu’à 200 mètres. Mais ceux qui ont vraiment besoin d’être loin du châssis peuvent opter pour de la fibre optique, cette longueur peut atteindre la dizaine de kilomètres.
Le transfert de données entre les deux entités est au maximum de 40 Mo/s.
Les commutateurs Ethernet de base peuvent être utilisés pour relier le châssis VXI à plusieurs PC.
Qui dit LXI dit interface Web embarquée. Ce produit n’échappe pas à la règle, le monitoring se fait donc depuis le PC distant via l’interface Web. Ce produit permet de faire le lien entre les futurs développements autour du LXI et la large gamme VXI de la société, couvrant les châssis, le test fonctionnel, la commutation, l’acquisition de données et le conditionnement de signaux.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap