Régime minceur pour le puissancemètre RF

Le 04/12/2006 à 0:00  

Ambitionnant de devenir un acteur important dans l’instrumentation RF, Keithley veut marquer les esprits d’emblée en sortant un puissancemètre de laboratoire ultracompact.
On connaissait Keithley Instruments pour ses instruments de mesure de courants très faibles (et de résistances très élevées), ses générateurs, ses produits d’acquisition de données, ses testeurs de semi-conducteurs. « Nous comptons désormais jouer un rôle sur le marché de l’instrumentation RF. Le puissancemètre portable RF modèle 3500 que nous venons d’annoncer cherche à marquer les esprits et il fait un peu office d’ambassadeur auprès de la communauté des utilisateurs de produits RF », affirme Vincent Courty, directeur de Keithley pour la France et l’Italie. Le 3500 se caractérise par ses petites dimensions, qui donnent à penser qu’il s’agit avant tout d’un équipement de terrain, développé pour les installateurs d’équipements radio. De fait, ça l’est. Mais pas seulement. L’instrument a aussi été développé pour les applications de laboratoire et de production. Ses performances sont là pour en attester : une gamme de fréquence très étendue, de 10 MHz à 6 GHz, une dynamique très large, de +20 dBm à  63 dBm, une précision de base absolue de ±0,15 dBm. L’appareil effectue une mesure de la puissance moyenne (et non de la puissance crête).
Le capteur de mesure de la puissance est incorporé, ce qui facilite la vie de l’utilisateur par rapport aux solutions où le capteur est à l’extérieur et raccordé à l’instrument par un cordon. De plus, comme c’est toujours le même capteur qui est utilisé, la répétabilité des mesures coule de source. Enfin, une référence de puissance interne permet de réaliser un auto-étalonnage de l’instrument.
L’appareil dispose d’un afficheur rétroéclairé de 4 chiffres, qui affiche les résultats de la mesure en dBm ou en milliwatts. Plusieurs vitesses de rafraîchissement sont proposées, comprises entre 1 lecture par seconde et 34 lectures par seconde. On retiendra enfin que l’instrument est doté d’une interface USB qui lui permet d’être connecté sur un PC pour l’exploitation et l’archivage des mesures.
L’alimentation se fait sur piles, à l’aide d’un convertisseur alternatif/continu, ou à partir d’un ordinateur via la prise USB.
Le prix s’établit aux environs de 1 300 euros.


Quelques caractéristiques
· Plage de mesure : +20 dBm à –63 dBm
· Plage de fréquence : 10 MHz à 6 GHz
· Température d’utilisation : 0 à 50 °C
· Dimensions : 79x134x49 mm
· Masse : 0,5 kg

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap