Un système clés en mains pour le test MIMO

Le 06/04/2011 à 9:11  

La société Satimo propose une solution complète pour  la mise au point d’équipements MIMO. Le StarMIMO  se distingue par sa capacité à reproduire physiquement  des signaux provenant de plusieurs directions.

 

Même si la technologie MIMO (Multiple Input Multiple Output) est devenue relativement courante, les normes (définies en Europe par le 3GPP et aux Etats-Unis par le CTIA) ne sont toujours pas harmonisées. Résultat : de nombreux produits estampillés MIMO sortent sur le marché, mais ils sont loin de tirer parti de toutes les capacités de cette technologie de communication radio à base d’antennes multiples. Pour y remédier, la société Satimo, filiale de Microwave Vision Group, lance une solution entièrement intégrée pour effectuer l’optimisation de ces équipements (téléphones portables, ordinateurs ou autres).
Quelle différence par rapport aux testeurs MIMO déjà disponibles sur le marché? D’après Nicolas Gross, directeur des applications chez Satimo, «un testeur MIMO sera capable d’émettre et de recevoir sur plusieurs antennes simultanément, ce qui est suffisant pour vérifier qu’un appareil fonctionne. On pourra éventuellement mesurer une amélioration du débit par rapport à une solution monoantenne, mais on ne pourra pas évaluer un des aspects essentiels du MIMO qui est l’utilisation de l’environnement pour améliorer le débit. En effet, le point fort du MIMO est qu’il récupère tous les échos du signal principal dus aux rebonds des ondes sur les murs ou sur les bâtiments. Les industriels développent donc des algorithmes pour reconstruire un signal de la meilleure qualité possible, mais pour optimiser ces algorithmes les conditions de test doivent être répétables. Le StarMimo répond à ce besoin précis.»
La solution de Satimo comprend toute la chaîne d’équipements de test nécessaires pour créer le signal, émuler la station de base et générer les échos qui simuleront l’environnement. Elle y ajoute le système d’antenne qui constitue le cœur de métier de Satimo : il s’agit d’une arche motorisée, constituée d’un ensemble d’émetteurs/récepteurs, et placée dans une chambre “anéchoïde” qui absorbe les éventuelles ondes électromagnétiques parasites.
Différents “scénarios”  de perturbations
«Avec cette solution tout intégrée, industriels et équipementiers télécoms pourront aller très loin dans l’optimisation, poursuit Eric Beaumont, directeur du développement des activités au sein du groupe Microwave Vision. Le StarMIMO permet de lancer différents scénarios de perturbations selon que l’on applique la technologie MIMO à un signal utilisé en intérieur (protocole WiFi), en extérieur (réseaux 3G ou LTE) ou en milieu urbain (réseaux WiMAX). D’ordinaire il est très délicat de tester un produit WiMAX ou LTE en conditions réelles car les perturbations peuvent varier d’un test à l’autre. Avec le StarMIMO qui apporte des mesures précises et répétables, les industriels pourront soit optimiser leurs algorithmes, soit décider de positionner différemment les antennes à l’intérieur de leur produit, mais dans tous les cas ils pourront tirer meilleur parti des possibilités du MIMO »
Frédéric Parisot