Une centrale inertielle "poids plume"

Le 25/02/2008 à 0:00  

Le MTi-G, conçu par le fabricant néerlandais Xsens, rassemble dans un même boîtier une centrale inertielle, un GPS et un système de traitement du signal. Le tout pèse moins de 70 grammes.

Le MTi-G, c’est une sorte de couteau suisse miniature. Dans un boîtier plus petit qu’une boîte d’allumettes, il contient pas moins de douze capteurs (trois gyroscopes, trois accéléromètres, trois magnétomètres, un capteur de température, une carte GPS et un capteur de pression) et un système de traitement du signal… le tout pour 68 grammes. Avec ce petit boîtier, il est possible de connaître très rapidement la position, l’orientation et les mouvements de tout type d’objet.

Ce concept "tout en un" est une première. « Le MTi-G est la seule centrale inertielle miniature qui intègre un GPS, indique Marc Le Floch, assistant marketing et commercial chez Cadden (qui commercialise le produit). Au lieu d’avoir deux boîtiers séparés et leurs câbles de raccordement, on a un seul appareil, et donc une seule alimentation et une seule sortie de données. » Autre intérêt, l’appareil intègre ses propres algorithmes de traitement. Ceux-ci rassemblent toutes les données mesurées et font le lien entre chacune d’entre elles. La chaîne de mesure est donc entièrement redondante. « Le GPS va par exemple compenser les dérives éventuelles des capteurs de la centrale inertielle, et vice versa », précise Marc Le Floch. De la même manière, le capteur de pression indique une certaine altitude, qui va automatiquement être reliée à la valeur obtenue avec le GPS.

Cette redondance permet aussi d’obtenir les valeurs de positions et d’orientations à plus haute cadence. « Le GPS seul calculerait la position de l’objet à une fréquence de 4 Hz. Mais en combinant cette position avec les données fournies par les accéléromètres et les gyromètres, on obtient en réalité une information de position à une fréquence allant jusqu’à 120 Hz », explique Marc Le Floch.

Pour l’utilisateur, ces calculs sont transparents. Il n’a qu’à relier l’appareil à un système d’acquisition quelconque (ou à un afficheur) pour avoir toutes les données qu’il souhaite. Bien sûr la précision obtenue n’est pas celle d’un GPS centimétrique. Le MTi-G permet d’obtenir la position d’un objet à 2 mètres près. « Mais cette précision convient à une grande variété d’applications, souligne Marc Le Floch. Elle suffit par exemple à contrôler la trajectoire d’un drone en temps réel à haute cadence. » L’appareil est disponible aux environs de 2000 euros.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap