Le Cetim se renforce en essais de vibrations

Le 18/09/2020 à 9:50  

Le Centre technique des industries mécaniques (Cetim) vient d’annoncer avoir complété son parc d'équipements d'essais de chocs et de vibrations, avec l’acquisition d’un 7e vibrateur. Si les vibrateurs déjà installés permettent de couvrir des essais allant de 20 à 160 kN, le nouvel équipement permet de répondre aux exigences des essais de vibrations sévères.

Il supporte en effet des forces jusqu’à 200 kN, et il est même adapté aux essais de chocs avec des forces jusqu’à 600 kN. Les capacités du nouvel équipement en termes d’accélération (jusqu’à 160 g), de force, de vitesse (jusqu’à 2,5 m/s) et de déplacement (76 mm crête-crête) sont significativement augmentées pour réaliser des essais sur une plage de fréquences de 5 à 2 100 Hz.

Le 7e vibrateur peut par ailleurs accueillir des pièces de grandes dimensions (4 x 2,5 m) et pouvant peser jusqu’à 5 t grâce à une version allongée disposant de deux tables horizontales et d’une table verticale guidée. Grâce à sa capacité de refroidissement améliorée, il est en mesure de supporter des essais d’endurance à forte sollicitation et ce pendant plusieurs centaines d’heures.

Avec ce nouveau vibrateur, le Cetim est désormais en mesure de tester des équipements aéronautiques militaires et civils, ferroviaires (équipements sur et sous caisse, ou sur bogie), automobiles (essais électriques et mécaniques, avec ou sans climatiques), nucléaires (zones K1 à K3, instrumentation, refroidissement de réacteur, CVC), de défense, d’énergie (transport gaz liquéfié), de spatial, etc.