Micronora 2014 s’est terminé sur un bilan très positif

Le 21/10/2014 à 7:59  

Les organisateurs du salon international des microtechniques et de la précision Micronora ont de quoi être fiers. L’édition 2014, qui s’est déroulée du 23 au 26 septembre dernier à Besançon (Doubs), s’est en effet terminée sur un bilan très positif, avec la venue de 15 277 visiteurs, dont 13 % venant de 38 pays différents, et de 616 exposants (30 % issus de la région, 36 % de France et 34 % de l’étranger), auxquels il faut ajouter 216  marques représentées. Cela correspond à une augmentation de 9,4 % pour les visiteurs - sachant que l’on constate une forte progression de ceux venant de Russie, du Japon, du Portugal et d’Amérique du Nord - et de 3,9 % pour les exposants par rapport à l’édition précédente.

« Ce fut une édition surprenante et à caractère paradoxal si nous considérons que nous sommes en période de crise. En effet, la zone d’exposition d’une superficie de 25 000 m² a été complète sept mois avant l’ouverture des portes, et des exposants ont même vendu des machines pendant le salon », affirme Thierry Bisiaux, le président de Micronora. Sans innovation point de salut : c’est la raison pour laquelle l’édition 2014 a notamment mis l’accent sur l’innovation et le transfert technologique entre les différents secteurs, avec par exemple le Zoom sur la micromécatronique. 40 innovations technologiques majeures y étaient présentées, telles que, en première mondiale, la mini-ligne de production du consortium japonais DTF et le cœur artificiel de Carmat qui a d’ailleurs reçu le prix d’honneur du jury au Microns d’Or 2014.

Les autres lauréats récompensés sont : CG. Tec Injection pour l’injection de composants microfluidiques comprenant un filtre de 7 µm (projet ConProMi en partenariat avec PEP et INL) ; Silmach pour un microdispositif de détection et de comptage d’événements de type impact, vibrations et déformations ; GF Machining Solutions pour un dispositif de contrôle optique et de correction intelligente en usinage par érosion à fil ; Qiova pour un dispositif de marquage laser haute cadence (80 000 tirs/h) ; Röders pour une broche très grande vitesse (jusqu’à 90 000 tr/min) constituant l'un des derniers maillons pour l’obtention d’usinage et micro-usinage ; et IEMN pour la réalisation d’un Objet volant mimant l’insecte (OVMI) utilisant les technologies Mems.

Deux mentions spéciales du jury ont enfin été décernées au Département AS2M du Femto-ST, pour la réalisation d’un microsystème intégré dans la tête d’un endoscope destiné à la chirurgie laser robotisée des cordes vocales, et à la société Vuillermoz pour une vis de piston surmoulée d’une rondelle élastomère d’un diamètre de 0,99x0,34 ± 2 µm.

La prochaine édition de Micronora est d’ores et déjà prévue du 27 au 30 septembre 2016.