Des caméras infrarouges parées pour le terrain

Le 03/03/2008 à 0:00  

Fluke complète sa gamme de caméras infrarouges en introduisant quatre nouveaux modèles. Leurs atouts: leur protection contre la poussière et l’eau, et leur ergonomie. Ces instruments sont ainsi armés pour le terrain.

Les équipes de Fluke sont très fières de présenter leur nouvelle gamme de caméras infrarouges. Pourtant ce n’est pas la première fois qu’ils vont commercialiser ce type d’instruments. Fluke en propose déjà plusieurs modèles dans son catalogue. « Mais là, il s’agit d’un modèle complètement conçu selon les standards de Fluke. Alors que les précédents appareils étaient des adaptations de produits conçus par les entreprises Raytek et Infrared Solutions acquises par Fluke en 2005 », explique Matthieu Villebrun, support produit et service de la gamme Fluke. La robustesse est notamment un des points auquel le fabricant américain attache une grande importance compte tenu que ces instruments portables sont destinés le plus souvent à des tests sur le terrain.

L’enveloppe mécanique et l’électronique des quatre caméras constituant cette gamme (Ti10, Ti25, TiR et TiR1) ont été conçues pour résister à des chutes d’une hauteur de deux mètres. De plus, avec un indice de protection IP54, ces instruments sont protégés contre les poussières et contre les projections d’eau dans toutes les directions. Autre point auquel Fluke porte une attention particulière: l’ergonomie. De ce point de vue, on peut dire que l’objectif est atteint puisque la caméra se manie d’une seule main. Pour prendre une image thermographique d’une pièce à contrôler, l’opérateur saisit l’instrument par sa poignée. Il règle l’appareil avec le pouce à l’aide des trois boutons situés en face avant, réalise la mise au point en allongeant l’index vers l’objectif et, une fois que le réglage lui convient, il n’a plus qu’à appuyer sur la gâchette pour effectuer une mesure. A noter que la focalisation s’effectue manuellement et l’objectif de la caméra n’est pas interchangeable.

Commentaires vocaux

Autre fonctionnalité intéressante pour un technicien de maintenance qui n’a pas la possibilité de prendre des notes: il est possible d’enregistrer 60 secondes de commentaires audio par thermogramme enregistré. Les caméras de cette gamme intègrent d’ailleurs une carte au format SD de 2 Go pour la mémorisation de 3000 thermogrammes ou 1200 paires d’images infrarouges et visuelles entièrement radiométriques, chacune pouvant être accompagnée d’un message vocal (pour la Ti25 seulement). Fluke a opté pour une carte SD pour le transfert des images vers un PC plutôt qu’un téléchargement par liaison USB. Ainsi la caméra n’est pas monopolisée lors du transfert.

A noter que Fluke fournit avec la caméra un lecteur de carte SD externe ainsi que le chargeur de la batterie qui fait également office d’alimentation secteur.

Intégrée à ces caméras, la technologie IR Fusion, en instance de brevet, contribue à appréhender plus facilement la thermographie. Elle était proposée sur des instruments plus haut de gamme de la marque, elle est aujourd’hui déployée sur ces nouveaux appareils. Les caméras infrarouges présentent sur leur écran une image dont les nuances de couleur informent de la température des zones observées. L’équipement inspecté n’est pas si évident à reconnaître à partir d’une telle image. Pour éviter toute confusion, la technologie IR Fusion capture simultanément des thermogrammes IR et des images en lumière visible (grâce à l’appareil photo intégré). Elle superpose le thermogramme et l’image prise dans le visible en mode plein écran ou en incrustation. Cette fonctionnalité permet au technicien d’établir une relation directe entre ce qu’il voit et l’image IR saisie par la caméra.

La nouvelle famille d’instruments vise deux marchés. Avec leur plage de température allant respectivement de - 20 à + 250 °C et de - 20 à + 350 °C et leur sensibilité thermique respective de 0,2 et 0,1 °C (à 30 °C), les modèles Ti10 et Ti25 sont destinés aux applications de maintenance électrique et industrielle. Quant aux modèles TiR et TiR1, ils s’intéressent plutôt aux contrôles dans les bâtiments. Ils offrent en effet une gamme de température allant de - 20 à 100 °C et une sensibilité accrue (0,1 et 0,07 °C). Les caméras Ti10 et TiR sont vendues 3995 euros  et les Ti25 et TiR1 sont proposées à 5995 euros.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap