Ecomesure et l’Ineris ont développé un préleveur de nanoparticules

Le 10/07/2014 à 14:25  

Le français Ecomesure, spécialisé dans l’instrumentation et la mesure de la qualité de l’air et des aérosols, et l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris), ont annoncé le développement du dispositif de prélèvement MPS (Mini Particle Sampler). Ce projet conjoint a pour objectif de mettre à disposition un outil destiné à la caractérisation des nano et microparticules dans l’air ambiant, pour la surveillance des risques professionnels et de la qualité de l’air. Pour cela, l’Ineris a adapté et qualifié une méthode de prélèvement issue du travail d’une équipe de recherche finlandaise, et Ecomesure en a assuré l’industrialisation et commercialise désormais le produit en France et dans le monde entier. Le MPS se caractérise par un porte-filtre qui accueille des grilles de prélèvement spécifiques aux analyses physico-chimiques (caractérisation chimique, physique, morphologique à l’échelle nanométrique) par des microscopes à transmission électronique (MET). Il suffit de déposer la grille dans le logement prévu à cet effet, de fermer le système et de le connecter à la pompe portative. Comparé aux technologies existantes, le MPS est bien moins encombrant, plus facile à mettre en œuvre, plus économique et plus performant : le système affiche une efficacité minimale de 18 % et jusqu’à 100 %, pour des particules ayant une taille allant de 5 à 150 nm, voire jusqu’à 1 μm.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap