L’anémomètre à effet Vortex devient portable

Le 16/01/2012 à 19:12  

Höntzsch, distribué en France par TH Industrie, a développé le premier anémomètre à effet Vortex portable du marché, en complément de ses modèles thermiques et à moulinets.

Pour les mesures d’écoulement d’air, les utilisateurs d’anémomètres portables ont souvent le choix entre des sondes thermiques (ou à fil chaud) et à hélices, selon leur application, leur budget, etc. « D’autres principes de mesure, comme l’effet Vortex, existent pour les transmetteurs à poste fixe, à insertion mais il n’était pas envisageable, jusqu’à présent, de les déployer sur les modèles portables », rappelle Francis-Claude Héraut, gérant du français TH Industrie, distributeur entre autres de l’allemand Höntzsch. Pour l’effet Vortex, la raison tenait principalement à la consommation électrique trop importante du capteur, qui fonctionne en continu, pour être compatible avec celle fournie par un appareil portable.
Le fabricant allemand a réussi à résoudre ce problème et a développé le premier anémomètre à effet Vortex portable du marché, référencé Flowtherm NT. « Il a en fait surtout “booster” les batteries, ce qui lui confère une autonomie d’environ 26 h avec des piles rechargeables de 2 850 mAh. Il est même possible d’alimenter les deux sorties en 0-10 V et des capteurs d’autres fabricants en 12 V », explique Stéphane Coupeau, responsable commercial et technique chez TH Industrie.

Remplaçant des modèles HFA et HTA

La plate-forme entièrement redéveloppée mesure des vitesses d’air de 0,5 à 40m/s, dans des gaz chargés en particules et dont la température peut s’étendre entre 0 et +240°C. Le temps de scrutation est réglable, il prend en compte la section de la canalisation pour la mesure des débits et les entrées peuvent également accepter des sondes à fil chaud TA, à moulinets FA, de température (Pt100) et/ou analogiques (4-20 mA/0-10 V). Le Flowtherm NT intègre par ailleurs une fonction “Enregistreur de données” pour sauvegarder jusqu’à 40000 valeurs horodatées. Les données enregistrées peuvent être ensuite transférées vers un PC grâce au port USB et au logiciel HLOGII.
Höntzsch complète ainsi son offre d’anémomètres dédiés, composée jusque-là de modèles thermiques et à moulinets, avec un anémomètre à effet Vortex destiné aussi bien aux applications industrielles qu’à la R&D. Le Flowtherm NT, qui se présente dans un boîtier IP65 de dimensions (PxHxL) de 96x42x197mm pour environ 520g, remplacera à termes les modèles HFA et HTA, excepté pour l’instant en ce qui concerne les applications Atex.

Cédric Lardière

 

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap