Le débitmètre portable stocke les valeurs mesurées sur une clé USB

Le 08/03/2010 à 17:05  

Endress+Hauser fait évoluer son débitmètre à ultrasons portable de la série Prosonic Flow en le dotant notamment d’un enregistrement des mesures sur clé USB et de capacités de traitement de signal améliorées.

Le Suisse  Endress+Hauser a introduit il y a quelques semaines son débitmètre à ultrasons portable de seconde génération. Baptisé Prosonic Flow 93T, ce dernier se démarque de la version précédente du transmetteur par une électronique entièrement remise à jour. « Si la technologie au cœur des sondes (la mesure de différence de temps de transit d’une onde ultrasonore dans un fluide) n’a pas changé, nous avons amélioré le traitement de signal, ce qui rend désormais possible la prise en compte des liquides chargés en gaz et/ou en solide, ainsi que son utilisation sur de plus grands diamètres de canalisation », explique Alain Ciliento, chef produit “détecteurs des fluides” chez Endress+Hauser France.
L’électronique améliorée autorise également l’intégration d’une originalité en matière d’enregistrement et de transfert des données vers un PC : un stockage direct sur clé USB. Il fallait auparavant connecter le débitmètre portable à un PC portable ou de bureau via une liaison RS-232, ouvrir le logiciel ad hoc livré avec l’appareil... parfois remettre la main sur un câble RS-232, voire retrouver ledit logiciel et l’installer, car il s’agissait d’un PC différent, avant de pouvoir rapatrier les valeurs stockées (jusqu’à 40 000) en mémoire.
« Cette procédure fait désormais partie du passé. Grâce à la fonction de data logger, il suffit de prendre la clé USB externe d’une capacité de 1 Go, par exemple, sur laquelle ont été enregistrées les mesures, et de la connecter sur son PC portable ou de bureau pour effectuer, par exemple, des calculs avec des logiciels fonctionnant sous Windows », rapporte Alain Ciliento. Les valeurs (date, débit, rapport signal/bruit, état de l’appareil...) sont enregistrées au format CSV et chaque enregistrement est identifié par un nom et des informations propres à l’appareil (numéro de série, par exemple). Il est également possible de régler la période d’acquisition entre 1 et 99 999 s, pour atteindre des durées d’enregistrement d’une soixantaine de jours.
Simplifier les procédures de maintenance
Destiné notamment aux applications d’optimisation du process (réglage de l’échelle d’un contrôleur de débits, réalisation d’une mesure là où il n’y a pas de débitmètre, par exemple en amont d’une pompe, vérification d’un débitmètre déjà installé via une entrée 4-20 mA, etc.), le Prosonic Flow 93T se distingue par une interface épurée, dotée d’un écran LCD plus petit (4 lignes de 16 caractères au lieu d’un afficheur de définition de 320x240 pixels) et de seulement trois boutons, ainsi que par une autonomie portée à 8 h (5 h auparavant) via des batteries NiMH. Les dimensions n’ont pas changé comparé à celles de l’ancienne version, 270x130x63 mm (HxLxP) pour un poids de 1,6 kg, comme l’alimentation sur secteur, sachant que les capteurs sont alimentés par le transmetteur.
Endress+Hauser a remplacé les séries de capteurs Prosonic Flow W et U par la famille de capteurs Prosonic Flow P de diamètre DN15 à DN65 et DN50 à DN4000. Cette dernière affiche un indice de protection IP68, des gammes de températures du fluide respectives de -40 à +100 °C et -40 à +80 °C (0 à +150 °C et 0 à +170 °C en option) au lieu de -20 à +80 °C avec les séries W et U. En sus d’un corps robuste, de capteurs de mesure de la vitesse du son (DDU18) et de la mesure d’épaisseur des parois (DDU19), les sondes Prosonic Flow P présentent un montage fixe : il suffit de “clamper” dessus le transmetteur, livré avec des câbles de 5 ou 10 m de longueur, ce qui garantit un écartement constant et donc une erreur de mesure de ±2 % de la lecture ± 0,02 % de la pleine échelle (au-delà de DN200).

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap