Mesure de pH certifiée SIL 2

Le 02/04/2012 à 12:31  

Dans le but d’améliorer la sécurité fonctionnelle de certains procédés industriels, Endress+Hauser développe des chaînes d’analyses physico-chimiques SIL complètes.

Dans le domaine des systèmes instrumentés de sécurité (SIS), la société suisse Endress+Hauser proposait déjà une large gamme de solutions pour le niveau, le débit, la pression, la température, etc. Le fabricant a complété son offre avec la première chaîne de mesure physico-chimique certifiée SIL 2 selon la norme CEI 61508. « Il s’agit d’une chaîne de mesure de pH composée de trois éléments : un transmetteur Liquiline M CM42, à technologie numérique Memosens, une électrode en verre Orbisint CPS11D et un câble de liaison CYK10 »,explique Olivier ­Pichon, responsable marketing produits chez Endress+Hauser France.
Les éléments ont été certifiés séparément et ensemble par l’organisme TÜV Rheinland, qui annonce une valeur de SFF (Safe Failure Function) de 93,8 % et une valeur de PFD (Probability of Failure on Demand) moyenne de 19,6x10-4. La chaîne de mesure est dotée de trois fonctions de sécurité : la mesure sûre et la transmission redondante de la valeur mesurée ; la surveillance des seuils ; l’étalonnage en deux points et l’ajustage avec des solutions tampons pH accréditées.
Si l’on y regarde d’un peu plus près, ce n’est pas exactement toute la chaîne de mesure qui est certifiée. La boucle SIL 2 porte à la fois sur la tête de l’électrode (et non sur le capteur proprement dit), sur le câble et sur le transmetteur. La valeur mesurée est ensuite délivrée
séparément aux deux sorties 4-20 mA du Liquiline M CM42. « Notre responsabilité en tant que fabricant s’arrête donc aux deux sorties courant. La voie sûre et la voie de diagnostic sont ensuite comparées par le système de décision de l’utilisateur », ajoute Olivier ­Pichon.
La société a, par ailleurs, modifié l’interface utilisateur de son transmetteur afin d’éviter d’éventuelles erreurs. A titre d’exemple, un mot de passe est demandé pour la configuration, et il est clairement explicité, sur l’afficheur, que l’on se trouve en mode SIL 2 et que rien ne peut être modifié. Lors d’un étalonnage, l’utilisateur doit presser différentes touches pour éviter des validations “machinales”. Fort de ces développements et des contrôles en production renforcés pour la mesure de pH, Endress+Hauser compte introduire des chaînes de mesure certifiées SIL pour d’autres grandeurs physico-chimiques.
Cédric Lardière

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap