Pesage : un logiciel spécifique formalise les besoins des utilisateurs

Le 10/05/2010 à 13:41  

Avec Good Weighing Practice de Mettler-Toledo, les utilisateurs potentiels d’un système de pesage sont assurés de l’adéquation du produit à leurs besoins et aux exigences réglementaires.

Le logiciel Good Weighing Practice (GWP) du Suisse Mettler-Toledo est bien plus qu’un outil d’aide destiné à ses commerciaux, pour le chiffrage de la demande d’un client par exemple. « Il s’agit d’une méthodologie assurant une transcription tangible et objective des besoins d’un client et l’adéquation des équipements de pesage aux exigences réglementaires. Ainsi, nos clients disposent d’un outil évaluant les risques, garantissant la sécurité des systèmes de pesage et réduisant les coûts », résume Philippe Cuvier, responsable marchés et produits chez Mettler-Toledo France.
La conformité aux réglementations et/ou aux exigences relatives aux recommandations (bonnes pratiques de laboratoire, normes ISO, HACCP…) couvre tous les aspects d’un processus de fabrication, quel que soit d’ailleurs le type d’industrie. Comme ces réglementations ne donnent pas d’indications sur leur mise en œuvre pratique, les utilisateurs sous ou surévaluent souvent leurs besoins. « Pour répondre à la demande d’un client, il n’existe en effet que le devis dans lequel ne sont indiqués que la précision d’affichage et la portée de l’instrument. La prise en compte de ces deux paramètres seuls aboutit parfois à des aberrations », constate Philippe Cuvier. Les recommandations générales de pesage GWP définies par Mettler-Toledo prennent en compte d’autres paramètres intrinsèques de l’appareil ainsi que les aspects métrologiques.
La méthodologie GWP s’articule autour de cinq éléments. Il s’agit d’abord d’une évaluation des risques (tolérances et incertitudes, plage de pesage, normes auxquelles la société est soumise, grandeurs maximales, critères de sécurité, coûts liés au rappel d’un produit, etc.).
Edition d’un rapport de recommandations
La seconde étape porte sur la sélection, d’un point de vue métrologique et sans notion de prix, de l’appareil correspondant au risque évalué. « Quels facteurs affectent la lecture et la performance d’un dispositif de pesage et donc la qualité de vos produits? cite par exemple Philippe Cuvier. Comme ce sont bien souvent les plus petits composants qui ont l’impact le plus important sur le produit final, seules les balances qui satisfont aux exigences de fabrication et qui disposent du poids minimum approprié seront recommandées ».
Le troisième élément est la préconisation de l’installation, qui aboutit à la génération d’un rapport de recommandations GWP unique décrivant le système de pesage le mieux adapté aux exigences spécifiques. Lesdites recommandations décrivent également le type d’installation et les procédures de vérification les plus appropriés selon les réglementations applicables au processus.
Viennent ensuite le contrôle de l’appareil vis-à-vis des besoins d’origine, via son étalonnage pour vérifier les performances en fonctionnement réel, puis les tests de routine. « Ces procédures opérationnelles concernent la périodicité et la nature des tests (linéarité, justesse, reproductibilité…) nécessaires pour la qualité et le maintien des performances des équipements de pesage tout au long de leur durée de vie », explique Philippe Cuvier.
Au-delà de la garantie d’une interprétation claire des réglementations et d’une pratique de pesage simple, la recommandation “Good Weighing Practice” sert de document commun et objectif (extérieur à l’entreprise) pour la synthèse des besoins des responsables de métrologie, de production, de maintenance, de qualité, etc., et pour la justification des choix auprès de la direction et d’auditeurs, ainsi que de moyen pour former les utilisateurs.