SGS ouvre un laboratoire pour les composites

Le 06/07/2016 à 9:05

Le groupe suisse SGS, l’un des principaux acteurs mondiaux en inspection, contrôle, analyse et certification, vient d’annoncer l’ouverture d’un nouveau laboratoire pour tester les matériaux composites à matrice organique, des matériaux en plein essor dans les secteurs du transport (aéronautique et spatial, automobile, ferroviaire, maritime), de la Défense, des énergies, du bâtiment…

« C'est pour répondre plus finement aux besoins de nos clients que nous avons construit ce nouveau laboratoire, recruté deux experts et investi près d'1 million d'euros dans des équipements qui satisferont aux exigences normatives et du Nadcap », explique Antoine Bousquet, directeur général de SGS Sercovam.

Le laboratoire s'est en effet doté d'une machine supplémentaire de 250 kN avec chambre thermique, d'un système d'alignement, d'un extensomètre vidéo de dernière génération, d'outillages nécessaires pour la réalisation des essais de traction, de compression, de flexion, de cisaillement, de pelage et de ténacité, ainsi que des dispositifs pour des analyses thermiques et physico-chimiques. « Le groupe SGS complète ainsi son offre en test de composites, regroupant déjà les essais destructifs, les contrôles non destructifs (CND) et les analyses de défaillance dans les régions de Bordeaux et de Nantes », souligne Antoine Bousquet.