Un transmetteur multiparamètre réellement évolutif

Le 24/01/2011 à 9:43  

LTH Electronics, distribué en France par System C Industrie, lance son premier transmetteur multiparamètre pour l’eau, offrant une évolution de un à trois paramètres de mesure.
Le britannique LTH Electronics a lancé sur le marché français, au travers de son distributeur System C Industrie, son premier transmetteur multiparamètre, ré-férencé MDX70. «Alors que LTH Electronics ne proposait jusque-là que des transmetteurs dédiés à une grandeur, c’est la première fois qu’un transmetteur multiparamètre voit le jour chez ce fabriquant. L’intro-duction ne pouvait pas mieux tomber puisque nos clients nous demandaient ce type de produits depuis trois à quatre ans, sans que nous puissions répondre», rappelle Yannick Carfantan, directeur du distributeur.
Destinés à remplacer la série MXD53, les deux modèles de la gamme MXD70 (MXD73 en rail DIN et MXD75 pour un montage mural) se distinguent par leur grande modularité. Chaque appareil permet en effet de mesurer trois paramètres, tels que le pH, le potentiel d’oxydoréduction (redox), l’oxygène dissous (OD), la conductivité inductive ou à électrodes, la température ou une combinaison de n’importe lesquels de ces paramètres. A cela s’ajoutent la disponibilité de 6 relais et de 6 sorties analogiques au maximum, ainsi que des interfaces Profibus DP, Ethernet, Hart…
L’utilisateur peut commencer avec une mesure, puis rajouter ultérieurement à l’appareil deux nouveaux paramètres à un coût très abordable puisqu’il n’a que les cartes à acheter et à glisser dans l’appareil. « Une fois l’apprentissage de l’utilisation faite sur un paramètre, la procédure sera toujours la même, quelle que soit la mesure à ajouter », ajoute M. Carfantan qui assure que le MXD73 est un véritable transmetteur multiparamètre.
Compatibles avec toutes les sondes du fabricant
« Certains de nos concurrents proposent des boîtiers dans lesquels on peut mettre une carte pour la mesure de pH, d’OD, ou de conductivité, mais la flexibilité est illusoire. Pour réaliser deux mesures différentes, l’utilisateur devra acheter de toute façon deux boîtiers », affirme M. Carfantan.
Côtés spécifications et hormis le facteur de forme, les deux modèles sont rigoureusement identiques. Les boîtiers certifiés IP66 peuvent accueillir chacun jusqu’à trois cartes de mesure. Ils intègrent un écran rétroéclairé LCD de 100 mm de diagonale et de 1⁄4 VGA de définition ainsi qu’un emplacement pour carte mémoire miniSD. Les transmetteurs “reconnaissent” automatiquement la carte insérée ; seules sont à programmer l’échelle et la constante de conductivité de la sonde à électrodes. Toutes les sondes de LTH Electronics peuvent être montées sur ce transmetteur.
Cédric Lardière