Une caméra de thermographie de plus haute résolution

Le 15/02/2011 à 8:29  

Testo renforce son offre de caméras de thermographie  en dévoilant un modèle de type caméscope et une version haut de gamme dotée d’un capteur de 320x240 pixels.

Présentation du professeur Eicke R. Weber, président du Fraunhofer Institue for Solar Energy Systems (ISE) à l’université de Fribourg-en-Girsgau (Allemagne), visite du quartier Vauban, le premier écoquartier du monde créé en 1996. La présentation officielle des nouvelles caméras thermographiques pour le bâtiment et la maintenance de l’allemand Testo était placée sous le signe de l’efficacité énergétique. En seulement quelques années, et en investissant environ 15% de son chiffre d’affaires dans la R&D, la société a réussi à proposer une large offre de caméras thermographiques, où l’on retrouve à côté des versions 875 et 881 (voir Mesures n° 819) les nouveaux modèles 876 et 882.
Intéressons-nous d’abord à la caméra haute définition 882. Cette caméra thermique est dotée d’un détecteur de résolution 320x240 pixels. «Elle acquiert ainsi des images infrarouges très précises à une fréquence de 33Hz, rendant aisément identifiable la plus petite anomalie… même à grande distance», explique Sabine Hinkel, responsable produits à la division thermographie du fabricant.
Parmi les autres caractéristiques, le modèle 882 affiche une étendue de mesure comprise entre -20 et +100°C ou entre 0 et +350°C, voire jusqu’à +550°C avec à l’option “haute température”, une précision de ±2°C, une sensibilité thermique (NETD) inférieure à 60 mK à +30 °C et un objectif standard de 32x23 °. Côté fonctionnalités, la caméra dispose d’une mise au point automatisée, d’un enregistreur vocal, avec casque et micro, et d’un appareil photographique numérique ainsi que du logiciel d’analyse IRSoft et de la fonction TwinPix (superposition d’images infrarouge et réelle).

Un écran orientable
On retrouve un certain nombre de ces fonctionnalités, sans oublier un téléobjectif 9x7° interchangeable, dans la caméra thermique 876. «Il s’agit de notre premier modèle au format caméscope qui se distingue notamment par une manipulation très facile. Son écran orientable permet par exemple de conserver une vue d’ensemble lors de la prise de vues dans n’importe quelle position», explique Sara Rentmeister, responsable produits à la division thermographie de Testo.
En termes de spécifications, le modèle 876 reprend celles de la version existante 875 qui a déjà bénéficié d’améliorations depuis son lancement en 2009. Le détecteur affiche une résolution de 160x120 pixels, une fréquence de rafraîchissement de 9 Hz et une sensibilité thermique inférieure à 80 mK à +30 °C. Il est possible de réaliser des mesures entre -20 et +280 °C avec une précision de ±2 °C. Le modéle 876 ne sera disponible qu’à partir du début de l’année 2011.
Cédric Lardière

 

 A lire dans nos archives : "Guide d'achat : les caméras infrarouges pour la maintenance"

 

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap