Yokogawa Electric renouvelle son offre de sondes d’oscilloscopes

Le 29/01/2021 à 11:18  

Les cinq nouveaux modèles se distinguent par des capacités étendues pour les applications de haute fréquence, de haute tension et l'analyse à faible courant.

Le japonais Yokogawa Electric, fabricant de systèmes de contrôle et d'instrumentation de process, vient d’étendre son offre de sondes d’oscilloscopes numériques avec de nouveaux modèles différentiels aux capacités étendues pour les applications de haute fréquence, de haute tension et l'analyse à faible courant.

Les tendances récentes pour des tensions plus élevées dans les véhicules électriques, les onduleurs ferroviaires, les nouvelles sources d'énergie telles que le solaire renouvelable et les lignes électriques commerciales à haute tension telles que 400 V rms ont montré le besoin de sondes d'oscilloscope capables de gérer ces tensions élevées.

« Les cinq nouvelles sondes atteignent des niveaux encore plus élevés qu’auparavant, affirme Terry Marrinan, vice-président Test & mesure pour l’Europe et l’Afrique de Yokogawa Electric. Les fabricants disposent désormais des fonctionnalités dont ils ont besoin dans des sondes pratiques et faciles à utiliser. »

La nouvelle sonde 701977 est conçue pour l'évaluation des onduleurs, y compris les onduleurs d'entraînement ferroviaire 3,3 kV, ainsi que pour la mesure des formes d'onde de bruit de surtension. S'appuyant sur la sonde 701927, le modèle 701977 affiche une tension d'entrée maximale de 7 000 V crête à une fréquence de 50 MHz, avec un rapport d'atténuation de 100:1/1 000:1.

Autre évolution du modèle 701927, la nouvelle sonde 701978 répond aux besoins des énergies renouvelables, des systèmes photovoltaïques haute tension. Ses spécifications sont une tension différentielle maximale de 1 500 V à 150 MHz, avec un rapport d'atténuation de 50:1/500:1. Les deux sondes 701977 et 701978 sont alimentées par la borne d’alimentation des oscilloscopes DLM ou par une alimentation externe séparée, et utilisent des connecteurs de type BNC.

La nouvelle sonde différentielle haute fréquence 701925 se distingue par une bande passante de 500 MHz et une plage de tension d'entrée de ±35 V, avec un rapport d'atténuation de 50:1. Cela rend la sonde idéale pour mesurer des signaux flottants et différentiels à grande vitesse tels que CAN FD, ce qui permet de mesurer avec précision de grandes surtensions, ce que les sondes différentielles existantes peuvent avoir du mal à réaliser.

Enfin, les nouveaux modèles 702915 et 702916 sont des sondes de courant à trois plages – 0,5 A, 5 A et 30 A –, conçues pour la mesure de courant faible dans le développement de produits grand public, d'objets connectés (IoT) et de systèmes automobiles. Les sondes permettent ainsi à un seul instrument de mesure d'analyser tous les niveaux de courant, de la veille à l'appel.

Les modèles 702915 et 702916 offrent une sensibilité dix fois supérieure à celle des sondes de courant conventionnelles, un rapport signal sur bruit plus élevé que les produits existants, et leur bande passante s’étend du continu à respectivement 50 MHz et 120 MHz.