Mesure de poussières : SICK vous aide à faire les bons choix

Le 06/10/2015 à 15:52

Pour les mesures à l’émission, la question n’est pas seulement de respecter les exigences légales mais également d’utiliser la technologie la plus fiable et la plus adaptée à l’application.

De même pour les mesures en procédés, les exploitants ne veulent qu’une seule chose : une mesure fiable, robuste et économique. La totale maîtrise des conditions de mesure permettra de choisir le matériel le plus adapté. Il est donc nécessaire de se poser les bonnes questions avant de faire un investissement :

 

1. Objectifs de la mesure

Mesure de seuil, surveillance de filtres ou procédés, respect de limites réglementaires ? Mesure d’une opacité, d’une extinction, d’une concentration massique ?

 

2. Conditions dans le procédé

Les gaz à mesurer seront-ils corrosifs, secs, à quelle température ? Composition en gaz et en humidité ?

Quelle est la pression dans le conduit ?

Le flux de gaz est-il homogène ?

 

3. Caractéristiques des particules

Taille constante ? Couleur ? Sont-elles abrasives, collantes ?

Quelles concentrations de poussières devront être mesurées ?

 

 

4. Conditions environnementales

Quelles sont les conditions d’installation de l’appareil de mesure ? Extérieur ou intérieur ?

En zone Atex ?

Quelle est la taille de la conduite, la mesure traversante est-elle possible ?

Pour la mesure en procédé, l’efficacité du traitement des poussières dépend d’une mesure fiable, sensible et disponible. Ces applications sont très variables en termes de conditions environnementales (taille de conduite, températures, accessibilité, zone, etc…) et exigent à la fois la mesure de faibles et de fortes concentrations.

 

Concernant la mesure à l'émission, les normes environnementales sont de plus en plus strictes, et exigent de mesurer des concentrations de poussières de plus en plus faibles. La gamme de mesure est donc connue, les conditions environnementales sont souvent les mêmes. Le choix est donc plus simple.

 

Avec SICK, tout est possible

Depuis les années 50, SICK a fait le choix de la technologie optique pour la mesure de poussières. Le principe de mesure par lumière diffusée permet la mesure de très faibles concentrations de poussières ; la transmission, quant à elle, permet la mesure de plus fortes concentrations. Grâce à cette technologie et au développement de nombreuses versions d’analyseurs, SICK répond à des applications très variées.

 

Applications de mesure dans les procédés

Ces applications exigent la mesure de fortes concentrations, en amont des systèmes de traitement des effluents, ou de plus faibles concentrations en aval, avant rejet ou nouveau traitement. Dans les deux cas, les temps de réponse des capteurs doivent être rapides et indépendants des variations du procédé.

Le FW102 permet la mesure de faibles concentrations, avec un temps de réponse très court. Il est tout à fait a

dapté à la surveillance de fonctionnement des systèmes de filtration.

La gamme d’analyseurs de poussières DUSTHUNTER T50, T100, T200 peut mesurer quant à elle de fortes concentrations, par transmission de lumière, sans contact avec le gaz du procédé, limitant ainsi tout encrassement, bien que certains modèles soient équipés d’une correction automatique de celui-ci. Le DUSTHUNTER C200 est un combiné des 2 technologies.

 

Applications de mesure des émissions

La gamme des DUSTHUNTER SB, utilisant la technologie de la lumière rétrodiffusée, permet d’effectuer des mesures de très faibles concentrations, sans contact, et conviennent donc aux applications les plus difficiles.

La gamme SP, avec une sonde intrusive et un encombrement plus faible, permet également la mesure de faibles concentrations, directement dans le procédé.

Dans le cas où les fumées sont saturées en humidité, SICK a également la solution avec le FWE200DH.

 

Contact

Stéphane MABECQUE
21 bd de Beaucourg
ZI Pariest

77184 Émerainville

0240501918

stephane.mabecque@sick.fr

www.sick.fr