Le système de marquage de Keyence gagne en disponibilité

Le 03/09/2020 à 23:29

Le japonais Keyence, spécialisé dans les capteurs, les marqueurs, ainsi que dans les systèmes de mesure et de vision industrielle, a encore amélioré sa solution de marquage à jet d’encre MK-G, afin d’offrir un haut niveau de disponibilité et de limiter la maintenance.
Pour remplir cet objectif, le système dispose tout d’abord d’une fonction d’autodiagnostic qui sait non seulement détecter des pannes mais aussi les résoudre automatiquement. Cela concerne notamment la vérification de la tête d’impression, le colmatage des buses étant une cause courante d’arrêt.
Son nettoyage est effectué uniquement si nécessaire et utilise quatre fois moins de solvant qu’une opération manuelle. Les gouttelettes d’encre sont également ajustées automatiquement en fonction de l’environnement ambiant, de la température et de la viscosité de l’encre.
D’autre part, l’équipement a été conçu pour une utilisation ne nécessitant pas de compétences spécifiques et évitant toute saisie par l’opérateur. Pour cela, il intègre une caméra capable de lire un code barre ou une chaîne de caractères et de les transmettre au système de marquage. Notons que cette fonction simplifie également les changements rapides de lots. Quant aux impressions incorrectes ou manquantes, elles sont détectées par un capteur de vision de la série IV ou CV-X.
Le système MK-G bénéficie d’une conception robuste affichant un indice de protection IP55, y compris pour la tête, la console et la caméra. Enfin, en cas de coupure de courant, une alimentation de secours assure la poursuite de l’impression pendant quelques secondes, suivie d’un nettoyage et d’un arrêt, ce qui permet de redémarrer dans de bonnes conditions.