L'analyseur vibroacoustique simplifie la prise de mesures

Le 13/03/2007 à 0:00  

La dernière version de l'analyseur vibroacoustique Pulse de Brüel & Kjaer offre de nouvelles fonctionnalités permettant d'élargir la dynamique et les gammes de fréquences. Résultat, des mesures plus fiables et plus simples à réaliser.
C'est comme une grosse boîte à outils avec laquelle on pourrait faire tout ce qu'on veut… En enrichissant chaque année son analyseur vibroacoustique de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux logiciels applicatifs, Pulse est devenu « la plate-forme la plus complète et la plus polyvalente du marché de l'analyse acoustique et vibratoire », souligne Philippe Potereau, ingénieur applications chez Brüel & Kjaer. Inutile d'acheter le tout si l'on réalise une application bien spécifique : ici, chaque application est disponible en “modules” que l'on peut décider d'ajouter, ou pas, à son panier…
La version 11, que Brüel & Kjaer a présentée lors du dernier salon Mesurexpo à Paris, reste fidèle à cet esprit. Ce qui la distingue des précédentes, ce sont deux évolutions majeures qui feront désormais partie de l'offre standard.
La première est la technologie Req-X (pour Response Equalization). Destinée à simplifier la vie des utilisateurs, elle consiste à corriger, en temps réel, le signal mesuré par les accéléromètres ou les microphones, pour profiter d'une gamme de fréquences la plus large possible. « Pour obtenir des mesures fiables et précises, il fallait toujours, jusqu'à présent, rester largement en deçà de la limite supérieure de la gamme des fréquences. Il était recommandé par exemple de n'utiliser un accéléromètre que jusqu'au tiers de sa fréquence de résonance. Avec Req-X, le domaine d'utilisation des capteurs est beaucoup plus large », indique M. Potereau.
Le logiciel associé à la version 11 de Pulse intègre en fait une base de données paramétrable contenant le comportement en fréquence d'un grand nombre d'accéléromètres et de microphones. A l'aide d'un certain nombre de paramètres spécifiques, il peut ainsi corriger la courbe de réponse en fréquence du capteur utilisé.
Seule limite, s'il est possible d'ajouter les caractéristiques de tous les accéléromètres du marché (à condition que leur constructeur les fournisse), la base de données n'est compatible pour l'instant qu'avec les microphones de Brüel & Kjaer.
Deuxième évolution de la version 11, la technologie “Dyn-X” qui permet d'obtenir une dynamique particulièrement large de 160 dB. « Fini les risques de saturation ou les essais préalables permettant d'ajuster le gain : l'analyseur choisit automatiquement la gamme de mesure la plus adaptée », précise M. Potereau.
L'analyseur utilise en fait plusieurs convertisseurs analogique numérique (au lieu d'un seul). Un processeur DSP prélève la réponse des différents composants pour “reconstruire” le signal comme s'il venait d'un seul convertisseur. Résultat, l'analyseur couvre tous les niveaux du signal mesuré…
Hormis ces deux fonctionnalités, la version 11 s'est également étoffée de nouveaux modules applicatifs. Parmi eux, une nouvelle solution d'analyse de structure et un simulateur NVH, permettant de simuler le comportement vibroacoustique des véhicules avant la réalisation d'un prototype.
Enfin, Brüel & Kjaer se distingue par les services associés à son offre. La société propose notamment une hotline très étoffée (l'équipe française compte cinq ingénieurs et cinq techniciens).
Comme toutes les solutions modulaires, Pulse est disponible dans une très large gamme de prix (entre 10 000 et 200 000 euros), en fonction des modules et du nombre de voies que l'on utilise (de une à plusieurs centaines).