Le colis subit un choc pendant le transport ? Le GPS le date et le localise

Le 22/02/2006 à 0:00  

L'enregistreur de chocs et de vibrations Shocklog option GPS de Tilt-Import localise les colis durant leur transport, et envoie un SMS dès qu'il détecte une anomalie. Les chocs sont horodatés et localisés.
La différence ne tient qu'en trois lettres, mais elle accroît considérablement les capacités du produit standard. Avec sa nouvelle option GPS, l'enregistreur de chocs et de vibrations Shocklog de Tilt-Import sait tout ce qui se passe, quand et où. « Le Shocklog option GPS est un véritable laboratoire embarqué, indique Jérôme Czap, directeur technique de Tilt-Import. En plus des fonctions “classiques” de la version standard, c'est à notre connaissance le seul enregistreur de chocs du marché qui permet de localiser les colis durant leur transport, et d'être alerté en temps réel de la moindre anomalie ». Tout au long du transport, le Shocklog option GPS enregistre la date, l'heure et l'intensité de près de 90 000 chocs sur les trois axes, ainsi que le lieu où ils se sont produits. Il permet aussi de connaître la forme détaillée de la courbe pour les 400 chocs les plus importants, d'enregistrer la température et, en option, de connaître l'humidité et la pression. Dès que l'une de ces valeurs atteint un seuil prédéfini, le Shocklog envoie un SMS pour signaler qu'une anomalie vient de se produire. « La personne informée peut donc réagir immédiatement et décider, ou non, de poursuivre le transport », souligne M. Czap. En connaissant le lieu où s'est produit le choc, on peut aussi identifier les zones à risques (pour déterminer des itinéraires plus sûrs), comparer l'efficacité de différents emballages, et même démontrer, si besoin est, la responsabilité de tel ou tel maillon de la chaîne lorsqu'un incident survient…
Autre particularité de l'enregistreur, « il intègre un mode d'économie d'énergie qui lui permet de consommer très peu et d'avoir l'autonomie la plus importante du marché », précise M. Czap. Avec une pile lithium standard, l'autonomie est d'un an.
L'appareil se programme sur PC avec un logiciel spécifique tournant sous Windows. Celui-ci permet de fixer les seuils d'alarme, de configurer l'envoi des SMS, d'afficher les résultats et les courbes des principaux chocs.
Le champ d'applications du Shocklog option GPS n'est bien sûr pas aussi large que celui d'un indicateur de choc ou d'un enregistreur “classique”. Il est en effet destiné en priorité au transport de produits coûteux ou à des applications particulièrement sensibles, notamment dans le domaine du nucléaire ou de l'industrie aérospatiale.
L'appareil est disponible aux alentours de 2 000 euros dans sa version standard (sortie il y a deux ans), mais le prix de l'option GPS n'est pas fixé au moment où nous mettons sous presse. Pour en savoir plus, rendez-vous du 7 au 10 mars prochain au salon SITL (semaine internationale du transport et de la logistique), où il sera présenté pour la première fois.

Caractéristiques
· Gamme de mesure : de 0,2 à 100 g (jusqu'à 250 g en option)
· Enregistrement de la température de – 40 à 85 °C
· Dimensions : 180 x 84 x 42 mm
· Masse : 700 g
· Alimentation : pile lithium ou alcaline taille C, LR14
· Indice d'étanchéité : IP 67

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap