Le ruban mesure la “touche” des rouleaux d'imprimerie

Le 05/09/2006 à 0:00  

Pour mesurer la largeur d'écrasement entre deux rouleaux d'imprimerie, Krier propose un système astucieux qui se présente sous la forme d'un ruban flexible. La méthode est simple et rapide.
Pour le domaine de l'imprimerie, c'est une petite révolution… En introduisant “à la main” une petite languette flexible entre deux rouleaux d'impression, il est désormais possible de connaître instantanément leur largeur d'écrasement, et de détecter un éventuel défaut de parallélisme.
Pour comprendre l'intérêt de l'appareil, il faut revenir à la méthode traditionnelle... Lors du réglage des machines, l'imprimeur s'assure que les rouleaux appliquent une pression correcte et uniforme. Pour cela, il mesure la “touche” (autrement dit la largeur d'écrasement entre deux rouleaux). « Le procédé habituel demande du temps et de l'expérience, indique Antoine Krier, gérant de la société. Il faut déjà encrer les rouleaux dont on souhaite mesurer la touche. Comme le contact entre deux rouleaux chasse un peu d'encre, on voit apparaître (en faisant légèrement tourner les rouleaux) une longue “ligne” correspondant à la zone de contact entre les rouleaux. La touche correspond à la largeur de cette ligne. Pour la mesurer, l'imprimeur approche une feuille “étalonnée” du rouleau, et lit le résultat ».
Avec le DigiNip, fabriqué et breveté par la société Krier, il n'est plus nécessaire d'encrer les rouleaux. L'appareil est constitué d'un afficheur et d'une sonde flexible pas plus épaisse qu'une feuille de papier. A l'intérieur se trouve un petit circuit constitué d'une encre spécifique. Lorsque la sonde est insérée entre deux rouleaux, la pression subie par l'encre modifie la longueur, et donc la résistivité du circuit, proportionnellement à la largeur d'écrasement. En quelques secondes, l'appareil affiche la valeur de la touche (en millimètres) sur un écran LCD.
Si l'on souhaite contrôler le parallélisme des deux rouleaux, le procédé n'est pas plus compliqué. Il suffit d'utiliser deux sondes (au lieu d'une) et de les insérer simultanément entre les rouleaux à deux endroits différents. « Avec cet appareil, le réglage des rouleaux d'une machine prend deux fois moins de temps que par le passé », résume M. Krier.
Le DigiNip permet de mesurer des largeurs de touche comprises entre 1 et 20 mm, avec une résolution de l'ordre du dixième de millimètre et une précision de ± 5 % de l'étendue de mesure. On peut imaginer des applications autres que le réglage des rouleaux d'imprimerie. Le DigiNip peut permettre de contrôler la pression d'un joint d'étanchéité (sur un caisson étanche ou une portière de voiture, par exemple), ou de régler la pression exercée par les rouleaux lors d'un laminage.
L'appareil est disponible aux environs de 1 500 euros.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap