Les systèmes d’inspection d’Omron se rapprochent de la sensibilité humaine

Le 27/11/2020 à 14:55  

Les systèmes de vision FH bénéficient désormais d’une technologie d’IA qui n’apprend pas à partir d’échantillons mais cherche à reproduire la sensibilité et les techniques d’un opérateur pour reconnaître les formes et déterminer les critères de sélection.

Le japonais Omron, spécialisé en équipements et composants électroniques pour l’automatisation industrielle, lance à présent les nouveaux systèmes de vision FH dotés d’intelligence artificielle (IA), qui reproduisent, selon l’annonce du fabricant, la sensibilité et les techniques d’inspection d’un opérateur humain. Ils se distinguent des solutions précédentes en ne détectant plus les défauts à partir d’un apprentissage d’échantillons mais en mettant en œuvre une technologie d’IA pour reconnaître les caractéristiques d’un objet et déterminer les critères de sélection se rapprochant des compétences humaines.
Dans un contexte de pénurie de techniciens expérimentés, doublée des récentes contraintes sanitaires, la gamme FH se destine tout particulièrement aux applications d’inspection automatisée sur des lignes de production flexibles et traitant une grande variété d’objets.
Parmi les caractéristiques du nouveau système, on retiendra la présence d’un filtre d’images basé sur l’IA pour approcher la sensibilité d’un humain dans la détection de défauts. L’outil Fine Matching, également à base d’IA, permet quant à lui de définir les écarts de tolérance acceptables en acquérant rapidement une expertise à partir des données des images des produits non défectueux.
Notons enfin que la nouvelle technologie d’IA n’entraîne pas de gros volumes de données et qu’elle a pu être intégrée aux systèmes FH existants, sans nécessiter de matériel ou de connaissances spécifiques.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap