Silina passe à la production de capteurs courbes à grande échelle

Le 02/09/2021 à 10:02

La start-up innove en proposant un procédé de courbure de capteurs d’images, capable de produire, non plus un, mais des centaines de capteurs en même temps.

Spécialisée en microélectronique, la start-up française Silina propose une nouvelle technologie de courbure de capteurs d’images, annoncée innovante par sa capacité à produire des centaines de capteurs courbes en même temps, alors que cette opération s’effectuait jusqu’à présent à l’unité. Le procédé fonctionne à différentes échelles, allant de la production d’une ou plusieurs puces à toutes celles d’un wafer.

Cette technologie ouvre de nouvelles possibilités aux fabricants de caméras, aussi bien sur des marchés de niche que d'autres à gros volumes, dans le domaine de l’aérospatiale, des drones, de l’automobile, des smartphones ou encore de la photographie. Silina rappelle par ailleurs que les capteurs courbes peuvent sensiblement améliorer les caractéristiques des caméras en matière de qualité d’image, de capacité de détection, d’encombrement et de coût réduits.

Le nouveau procédé de courbure convient à tous les formats et types de capteur, notamment Cmos et CCD. Il s’applique aux appareils éclairés en face avant ou à rétroéclairage, et sur différentes bandes spectrales (ultraviolet, visible, infrarouge). De plus, diverses formes peuvent être obtenues, sphériques, asphériques ou libres.

L’offre de Silina comporte deux volets, d’une part, un support client pour la conception de systèmes à base de capteurs courbes dans des applications spécifiques et, d’autre part, un service de courbure de capteurs d’image existants. Précisons que le Français ne fabrique pas ses propres capteurs mais courbe ceux des fournisseurs de capteurs plans traditionnels. L’architecture mécanique, la carte électronique et le packaging des produits restent inchangés, facilitant l'intégration de la technologie sur les lignes de production existantes.