Système de vision : davantage de fonctions dans un boîtier plus petit

Le 23/07/2012 à 10:19  

Mise au point automatique, résolution élevée et cadences rapides, éclairage intégré avec  cinq couleurs différentes… le système de vision In-Sight 7000 de Cognex réunit plusieurs atouts  dans un boîtier de très petite taille.

Depuis l’introduction du tout premier modèle en janvier 2000, la gamme de systèmes de vision In-Sight n’a cessé de s’élargir. Certains modèles se sont distingués par leur résolution élevée, d’autres, par leur vitesse d’acquisition, d’autres encore, par leur petite taille. Avec l’In-Sight 7000, Cognex a repris ce qui a fait le succès de cette gamme. Comme ses prédécesseurs, le nouveau modèle est un système de vision autonome intégrant dans un boîtier robuste et compact les fonctions d’acquisition et de traitement d’images ainsi que les diverses interfaces de communication. Pour l’utiliser, pas besoin d’être un expert en vision : les systèmes In-Sight se veulent accessibles à l’utilisateur final, même s’il n’est pas spécialisé dans le traitement d’images.
Pour les ressemblances, il faut s’arrêter là. En introduisant son nouveau modèle, le fabricant américain a en effet apporté des modifications à tous les niveaux, ou presque. C’est le cas en premier lieu avec les dimensions du boîtier (75x55x47 mm). « Jusqu’à présent, l’In-Sight Micro était le plus petit de la gamme. Mais il n’intégrait pas l’objectif et l’éclairage. Si l’on rajoute ces éléments et que l’on compare les deux modèles, l’In-Sight 7000 est plus petit », indique Olivier Feraille, directeur commercial Europe du Sud chez le constructeur américain.
Plusieurs nouveautés
Le nouveau système de vision se distingue également par un indice d’étanchéité IP67. Il est donc le mieux protégé contre les projections d’eau et de poussière de la gamme (à égalité avec l’In-Sight 5000 qui, lui, se présente dans un boîtier beaucoup plus gros). Autre évolution notable, la résolution passe de 640x480 à 800x600 pixels (à 100 images/seconde). Certaines versions intègrent aussi un capteur de 1 280x1 024 pixels avec une vitesse d’acquisition de 60 ima-ges/s. A cadence comparable, on obtient ainsi une résolution double de celle que présente par exemple l’In-Sight 5000.
Au niveau de l’optique, il y a là aussi du changement. Le nouveau modèle intègre en effet une mise au point automatique. « Cette fonction en fait un système de choix pour les situations de production exigeant des changements de pièces réguliers », souligne Alain Duflot, spécialiste vision chez le constructeur.
De même « lorsque le poste de visualisation est éloigné de la caméra, il est souvent fastidieux de changer l’objectif. Avec l’In-Sight 7000, l’opération est immédiate. »
Le modèle intègre également cinq options d’optiques différentes, qui sont remplaçables sur le terrain pour s’adapter aux besoins de l’application, ainsi qu’un éclairage à Led avec cinq couleurs au choix. Lorsqu’il est nécessaire d’utiliser un éclairage externe (comme un stroboscope), le système de vision peut directement l’alimenter et le piloter. Il n’est donc pas utile d’ajouter un boîtier d’alimentation supplémentaire.
Au niveau des outils disponibles, l’In-Sight 7000 rassemble (suivant les versions) les différentes fonctions proposées jusqu’à présent dans la bibliothèque de Cognex : outils de mesure, localisation, lecture de codes et de caractères, couleur, etc. La technologie de reconnaissance géométrique PatMax est aussi présente sur certains modèles. Enfin ce système de vision intègre 3 entrées et 3 sorties tout-ou-rien, et offre une gamme de protocoles de communication « pour dialoguer directement avec pratiquement n’importe quel automate programmable ou contrôleur de robot », ajoute Alain Duflot.
Marie-Line Zani-Demange