Un capteur de vision multi-usage

Le 05/12/2007 à 0:00  

Comment déplacer rapidement un capteur de vision d’une chaîne de contrôle à une autre ? Comment configurer une application de vision sans faire appel à un opérateur très expérimenté ? Le ZFX proposé par Omron est présenté comme une solution à ces objectifs : un produit autonome, flexible, aux possibilités de contrôle multiples.

Pour le remplaçant du capteur ZFV, les ingénieurs d’Omron ont mis l’accent sur l’ergonomie et la multiplication des fonctions. L’objectif est de parvenir à satisfaire la plupart des applications de vision avec un seul et même boîtier, là où il était parfois nécessaire de recourir à l’usage de plusieurs capteurs, et de privilégier l’usage des modes automatiques pour simplifier et accélérer la mise en œuvre des contrôles. Pour cela, le ZFX propose une création d’application en trois étapes. D’abord, l’opérateur doit choisir l’outil d’inspection à employer: contrôle de forme, mesure dimensionnelle, détection d’arêtes, mesure colorimétrique, etc. Au total, une bonne vingtaine d’outils sont disponibles. Puis il s’agit de définir les zones de détection afin de délimiter la zone de l’image dans laquelle chaque mesure devra être effectuée. Enfin, il faut déterminer les paramètres d’inspection (luminosité, filtrage des couleurs, etc.). « Et pour cette dernière étape, assure Faouzi Grebici, responsable marketing Europe chez Omron, un mode “automatique” particulièrement perfectionné permet à l’utilisateur de sélectionner facilement les réglages du capteur. En effet, en automatique, l’appareil propose à l’écran une série de vues différentes, présentant chacune un réglage particulier. L’opérateur n’a plus qu’à choisir la vue qui lui paraît la plus lisible, en appuyant directement sur l’écran tactile du ZFX. Le temps de mise en route d’une application s’en trouve fortement réduit. »

Une fois l’opération de contrôle définie et enregistrée, il est possible d’en ajouter d’autres afin que le capteur effectue plusieurs mesures en un seul passage. Il peut être utile, sur une chaîne de montage par exemple, d’avoir à contrôler en même temps la qualité de l’ébavurage des pièces ainsi que le bon positionnement d’un autocollant. Le ZFX est capable d’effectuer jusqu’à 20 mesures différentes simultanément. De plus, il se décline en deux versions, pour le contrôle par une caméra unique (ZFX-C10/15) ou par deux caméras en parallèle (ZFX-C20/25). Ceci permet par exemple d’effectuer des contrôles d’aspects avec une caméra tout en effectuant avec l’autre une mesure de cote précise, en fort grossissement. Le ZFX est par ailleurs disponible avec une large gamme de caméras: couleurs ou monochromes, avec ou sans éclairage, à monture C pour l’ajout d’objectifs classiques, et pour des champs de vision allant de 5 à 150 mm. Le capteur de vision propose plusieurs possibilités d’interfaçage, que ce soit pour le téléchargement de données de configuration (dans le cas d’un contrôle très complexe) ou simplement pour la remontée des informations vers le système de gestion de production de l’usine. Il dispose en effet d’un port Ethernet, d’un port USB, d’un port parallèle et d’une liaison série RS-232/422. Enfin, il est équipé de 20 ports pour Entrées / Sorties numériques, ce qui permet d’intégrer le ZFX à une chaîne automatisée fortement contrainte, en offrant une remontée d’informations en temps réel.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap