Un laser de poursuite libre de tout câblage

Le 29/09/2010 à 18:59  

Le laser de poursuite Leica AT401 que vient de lancer Hexagon Metrology est le premier du marché à fonctionner de manière autonome sur batterie et sans fil. Autres atouts, sa robustesse et une plus large plage de mesure.

Si l’on en croit les spécifications annoncées, le laser de poursuite Leica AT401 d’Hexagon Metrology offre une avancée technologique majeure par rapport aux autres modèles du marché. Première nouveauté, l’autonomie. Il n’y a plus de câble pour la transmission des données, ni même pour l’alimentation : le tracker dispose d’une connexion Wi-Fi intégrée et il fonctionne sur batterie. Au lieu d’être basé sur un interféromètre (comme le modèle AT901), il utilise en effet un télémètre, moins gourmand en énergie. L’appareil se distingue aussi par sa portabilité. Il pèse 8 kg (contrôleur compris), mesure à peine 29 cm de hauteur, et il se transporte comme un bagage à main. Dernier atout majeur, la robustesse. « Il s’agit du seul tracker certifié IP54 », assure Francis Soltani, responsable commercial Nord chez Hexagon Metrology.
En réunissant ces différentes caractéristiques, le laser de poursuite offre une plus grande mobilité que les modèles précédents. « Le champ d’applications de l’appareil est donc beaucoup plus large, souligne Francis Soltani. Plus besoin de rechercher une prise électrique avant d’effectuer les mesures : le modèle AT401 est utilisable n’importe où, et il se transporte facilement dans les usines ou à l’extérieur, pour des mesures sur site. »
Grâce à l’absence de câbles, la tête mobile du tracker AT401 bénéficie d’une plus grande liberté de mouvement. Contrairement aux autres modèles du marché, il n’y a plus de butée mécanique horizontale et verticale, ce qui confère à l’appareil une plus large plage de mesure. La rotation verticale du laser, par exemple, qui s’étendait traditionnellement de - 45 à + 45 °, passe ainsi de - 55 à + 90 °. Parmi les autres fonctionnalités originales, on citera aussi la possibilité d’échanger les deux batteries à chaud. Pendant que l’une est enlevée, l’autre prend le relais, pour éviter toute interruption dans le fonctionnement de l’appareil. En option, le Leica AT401 peut aussi être associé à un boîtier assurant la transmission des données et l’alimentation via PoE (Power over Ethernet). On retrouve enfin la fonction de “reconnaissance automatique de cible” (déjà présente sur le modèle AT901). Une caméra intégrée à l’appareil détecte automatiquement le réflecteur, et le suit lors de son déplacement, y compris lorsque le faisceau laser est brièvement coupé par un obstacle.
Le modèle AT401 est disponible aux environs de 65 000 euros. Il ne remplace pas pour autant le modèle AT901, plus cher mais aussi plus performant dans les mesures dynamiques (grâce à l’interférométrie laser).

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap