Vision industrielle : 5 mégapixels pour voir tous les détails

Le 21/12/2010 à 0:00  

Cognex ajoute à sa gamme de systèmes de vision autonomes In-Sight un modèle de très haute résolution, pour les applications nécessitant une précision élevée.

L’offre en capteurs de vision compacts et robustes conçus pour les applications les plus simples s’est considérablement élargie ces dernières années. Il n’empêche qu’il existe toujours une demande pour les systèmes de vision autonomes. Dotés de performances supérieures, ils répondent à des besoins plus complexes. C’est sur ce secteur que se positionnent les différents modèles In-Sight de Cognex. Le tout dernier, l’In-Sight 5605, se situe tout en haut de l’échelle. Avec une résolution de 2 448x2 048 pixels (soit près du double des autres modèles de la gamme) et les algorithmes de traitement d’images qui lui sont associés, il se démarque largement des autres systèmes autonomes du marché. Ses caractéristiques le destinent à des applications pointues : la visualisation de très petits défauts (de l’ordre de quelques pixels, suivant le contraste), les mesures de haute précision, etc. « Jusqu’à présent, seuls les systèmes de vision sur base PC pouvaient répondre à de telles exigences. Désormais, les systèmes de vision autonomes sont aussi capables de les satisfaire », assure Thierry Wailly, directeur marketing EMEA de Cognex.
Parmi les applications typiques du modèle 5605, on trouve, par exemple, le contrôle de petits défauts sur les panneaux solaires, ou encore l’identification automatique (pour lire simultanément plusieurs codes, ou des codes positionnés à des endroits différents). Là, c’est le large champ de vue qui est apprécié. Il n’y a plus à le choisir au détriment de la résolution. Bien sûr, il reste toujours un compromis à faire avec la vitesse d’acquisition (qui s’élève tout de même ici à une quinzaine d’images par seconde).
Outre la résolution, ce système se distingue également par son indice de protection IP67. Il est aussi doté d’une interface Gigabit Ethernet. « La liaison Ethernet standard suffit lorsqu’on transmet des valeurs, mais si l’on souhaite archiver des images, par exemple, le Gigabit Ethernet montre tout son intérêt », précise Thierry Wailly. Enfin, le système de vision est associé à une nouvelle version du logiciel In-Sight Explorer, qui a été configurée spécifiquement pour ce modèle. On y trouve, par exemple, un outil optimisé pour la lecture omnidirectionnelle des codes à barres, même lorsqu’ils sont endommagés ou flous.
Marie-Line Zani-Demange

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap