ABB a finalisé le rachat de B&R

Rédigé par  lundi, 10 juillet 2017 12:27
Hans Wimmer, directeur général de la nouvelle activité Machine & Factory Automation d’ABB. Hans Wimmer, directeur général de la nouvelle activité Machine & Factory Automation d’ABB.

Suite à cette acquisition, l’activité PLC d’ABB et B&R vont être regroupés dans la nouvelle entité Machine & Factory Automation.

Annoncé le 4 avril dernier, le rachat de l’autrichien B&R (Bernecker + Rainer Industrie-Elektronik) par groupe helvético-suédois ABB, l’un des principaux fabricants mondiaux dans l’énergie et les automatismes, vient d’être finalisé, toujours pour un montant non précisé.

« Cette transaction comble un manque historique d'ABB dans l'automatisation des machines et des usines et élargit notre leadership en automatisation industrielle. Nous sommes ainsi devenus le seul fournisseur d'automatismes industriels proposant aux industries manufacturières et  des process une offre globale de solutions technologiques et logicielles autour de la mesure, du contrôle, des actionneurs, de la robotique, de la numérisation et de l'électrification », rappelle Ulrich Spiesshofer, CEO d’ABB.

B&R intègre ainsi la division Industrial Automation du groupe helvético-suédois, en devenant, avec l’activité des automates programmables industriels (PLC en anglais) existante d’ABB, l’entité Machine & Factory Automation. Le siège social de ce nouveau centre mondial pour l’automatisation des machines et des usines sera situé à Eggelsberg (Autriche) et dirigé par Hans Wimmer (voir photographie), l’ancien directeur général de B&R.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

30/01/2018 - 01/02/2018
Sepem Rouen
01/02/2018 - 01/02/2018
Journée technique du LNE
06/02/2018 - 06/02/2018
Journée technique du CFM
06/02/2018 - 07/02/2018
Analyse industrielle
07/02/2018 - 08/02/2018
Pharmapack Europe
07/02/2018 - 08/02/2018
Biogaz Europe
07/02/2018 - 08/02/2018
Enova Lyon

Non classé
Dynamique des structures

De l’acquisition aux résultatsL’analyse de structure est un puissant outil pour comprendre le comportement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
PROM
Programmable read-only memory , mémoire programmable à lecture seulement. Il s’agit de circuits intégrés assurant une fonction de mémoire non volatile, c’est-à-dire qui conserve ses informations même lorsque l’alimentation est coupée (alors que ce n’est pas le cas pour les mémoires vives RAM).
L’histoire des mémoires non volatiles présentées en circuit intégré a démarré avec les ROM, qui étaient programmées une fois pour toutes par le fabricant du composant. Il s’agissait donc d’une mémoire morte. Les PROM font un peu la même chose mais ici la programmation est assurée par l’utilisateur lui-même (à l’aide d’un programmateur, qui consiste à appliquer des courants forts de façon à faire fondre des contacts à l’intérieur du circuit). Comme pour les ROM, la programmation est faite une fois pour toutes.
Les EPROM qui ont suivi étaient radicalement différentes : elles pouvaient s’effacer (en appliquant des rayonnements ultraviolets sur la puce du composant, à travers une fenêtre transparente) et pouvaient être reprogrammées ; comme les ROM et les PROM, il s’agit de mémoires non volatiles (par contre, les EPROM ne sont pas des mémoires mortes).
La EEPROM enfin, présente l’avantage d’être effacable électriquement. Bien entendu, elle peut être reprogrammée.