Analyse industrielle

Analyse industrielle jeudi, 10 avril 2014 16:38
Avec le nouveau modèle LS4000, ABB se dote d’un analyseur TDLAS destiné aux applications de mesure de gaz dans les procédés industriels, en particulier dans les conditions les plus difficiles. 
Analyse industrielle mercredi, 12 mars 2014 11:53
Le nouvel analyseur du fabricant britannique affiche un niveau de détection minimal de 300 ppt, grâce notamment à une technologie de capteur propriétaire. 
Analyse industrielle jeudi, 06 mars 2014 11:06
L’institut national a été retenu par le ministère chargé de l’environnement pour réaliser des campagnes interlaboratoires en juin et juillet prochains. 
Analyse industrielle mercredi, 05 mars 2014 13:40
En passant sous le régime de l’enregistrement, les ICPE du travail du bois verraient ainsi une mise en exploitation plus rapide de toute nouvelle installation. 
Analyse industrielle mercredi, 05 février 2014 15:58
Alpha MOS et un laboratoire du CNRS ont signé, avec France Brevets, un accord de licence et de valorisation de technologies microcapteurs développées en commun. 
Analyse industrielle lundi, 13 janvier 2014 10:22
Si près de 27 000 personnes et 1 200 exposants se sont rendus sur l’édition parisienne 2013, la manifestation reste une véritable pépinière de l’innovation écotechnologique. 
Analyse industrielle jeudi, 12 décembre 2013 10:39
Le Tribunal de commerce de Toulouse a décidé, par jugement du 10 décembre 2013, l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire, avec une période d'observation de six mois, pour le fabricant Alpha MOS, spécialisé dans les nez, langues et yeux électroniques à usage industriel. 
Analyse industrielle vendredi, 06 décembre 2013 17:57
Le fabricant franco-italien AMS Systea, spécialisé dans l'instrumentation analytique, a profité du salon Pollutec Horizons, qui s’est tenu du 3 au 6 décembre dernier à Paris, pour présenter l’Easychem Tox pour l'analyse de la toxicité dans les eaux.

logo_80ans

26/03/2019 - 28/03/2019
Sepem industries Toulouse
01/04/2019 - 05/04/2019
Foire de Hanovre
03/04/2019 - 04/04/2019
Enova Nantes
10/04/2019 - 11/04/2019
Sido

Non classé
Memograph M RSG45

L'enregistreur graphique évolué est un système flexible et performant pour l'organisation des valeurs [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
FFT
Fast Fourier Transform, transformée de Fourier rapide. On sait depuis longtemps réaliser des transformées de Fourier d’un signal, à l’aide d’électroniques analogiques (mises en œuvre notamment dans les analyseurs de spectres). Lorsque les électroniques numériques sont apparues, on a naturellement cherché à calculer numériquement la transformée de Fourier des signaux. Mais ces calculs étaient longs, jusqu’à ce qu’apparaisse un nouvel algorithme qui a permis de fortement réduire le temps de calcul. Cet algorithme a été baptisé “fast” (rapide, en anglais). Et c’est ainsi qu’est apparu le terme FFT. Aujourd’hui, quand on parle d’un analyseur FFT, il s’agit d’un appareil qui assure une fonction d’analyse spectrale et qui calcule numériquement le spectre.
Ceci étant, malgré les progrès accomplis par les calculateurs, les analyseurs FFT restent relativement lents et sont réservés à l’analyse de signaux acoustiques, de vibrations ou à l’analyse d’asservissements (quelques centaines de kHz tout au plus). Quand on dit qu’un analyseur FFT est “temps réel jusqu’à 20 kHz”, cela signifie qu’il va calculer le spectre d’un signal jusqu’à 20 kHz, sans perdre aucune information sur le signal d’entrée. L’analyseur peut calculer les raies spectrales supérieures à cette fréquence, mais il perd alors la notion de “temps réel” : autrement dit, le temps de calcul est trop long pour pouvoir prendre en compte la totalité des échantillons du signal et des portions de ce signal sont perdues.