La mesure par contact se fait douce comme une plume

Rédigé par  jeudi, 02 mars 2017 17:10

La dernière version du palpeur MT12 d'Heidenhain permet le contrôle des matériaux souples ou fragiles grâce à une technologie «zero force».

Avec la miniaturisation des produits et l'apparition de nouveaux composants, l'utilisation de nouveaux matériaux souples ou fragiles tels que le plastique, le silicium, le verre, les films d'or, la céramique ou même le graphène, s'est faite jour dans l'industrie. Le problème est que leur contrôle à l'aide d'une technique de mesure par contact est très complexe car il faut obtenir des données précises sans déformer, rayer ou même marquer la matière étudiée. La société Heidenhain affirme avoir relevé le défi avec la dernière version de son palpeur MT12 conçue grâce à l'expérience acquise auprès d'une clientèle très exigeante, en particulier dans le domaine de l'horlogerie ou de l'électronique.

Offrant « un contact aussi délicat qu'une plume », le nouveau palpeur de Heidenhain dit «zero force» offre la fiabilité reconnue de ses palpeurs MT12 (plusieurs millions de cycles) combinée à une précision de haut vol allant du centième au dixième de micron, et cela quel que soit l'environnement.Heidenhain précise que ce produit s'affranchit des limites d'autres technologies de mesure sur des surfaces translucides, réfléchissantes ou alvéolées. La précision de l'appareil est de ±0,2µm pour la totalité de la longueur mesurée, sa répétabilité est inférieure à 0,03µm et sa course maximum atteint 12mm. La descente verticale de la tige de palpage est guidée par roulements à billes.

Connectez-vous pour commenter

logo_80ans

27/09/2017 - 28/09/2017
Simer
03/10/2017 - 03/10/2017
Journée Technique - Accréditation NF ISO 17025
05/10/2017 - 06/10/2017
4DMIX
10/10/2017 - 10/10/2017
Journée technique du CFM
10/10/2017 - 11/10/2017
Atmos’Fair
10/10/2017 - 12/10/2017
Sepem Industries Angers
18/10/2017 - 18/10/2017
Table ronde Mesures sur l'efficacité énergétique

Non classé
Dynamique des structures

De l’acquisition aux résultatsL’analyse de structure est un puissant outil pour comprendre le comportement [...]

Pour communiquer sur vos produits,
Jean-Guillaume CANUET
Directeur de Publicité
jgcanuet@newscoregie.fr - 01 75 60 28 54
  • Ordinateur sur carte Ordinateur sur carte
    Le ConnectCore 6UL SBC Pro est un ordinateur monocarte conçu par Digi International. Il s'adresse aux fabricants de dispositifs « intelligents ».
    Lire la suite >
  • Système de test pour la 5G Système de test pour la 5G
    AceAxis a lancé un système de test à ondes millimétriques pour la caractérisation des performances RF, en liaison montante ou descendante, des prototypes de composants et de systèmes en technologie 5G, via l’émulation et l’agrégation des canaux radio large bande aux fréquences millimétriques.
    Lire la suite >
  • Codeurs sans support Codeurs sans support
    Pour les installations où l'espace est très limité, Kübler propose désormais les codeurs sans support RLI20, RLI50 et RLA50.
    Lire la suite >
Bayes, bayésien
Au 18ème siècle, Thomas Bayes a fait des travaux sur la théorie des probabilités. Ceux-ci trouvent un nouveau prolongement aujourd’hui avec les “réseaux bayésiens” dont le but est d’extraire les informations pertinentes (la “connaissance”) dans des grosses masses d’informations stockées dans les mémoires des ordinateurs. Les réseaux bayésiens sont au carrefour de deux disciplines : les techniques de traitement statistique et les techniques de l’intelligence artificielle (systèmes experts). Les réseaux bayésiens permettent notamment d’introduire la notion d’incertitude dans les systèmes experts, afin qu’ils soient capables de raisonner sur des informations et des règles incertaines (les informations peuvent être complètes, les règles du raisonnement ne sont pas forcément formalisées, etc.).
Les réseaux bayésiens constituent une discipline jeune, qui offre de belles perspectives pour par exemple établir un diagnostic d’un système complexe ou pour contrôler un process de production complexe.