ABB met la main sur l'autrichien B&R

Le 26/04/2017 à 17:00

D ansledomaine des automatismes, il existe encore quelques fabricants indépendants spécialisés dans des solutions très pointues, à l'image de l'autrichien B&R, de l'américain Rockwell Automation ou de l'allemand Beckhoff. C'est ainsi que le groupe helvéticosuédoisABB, l'un des principaux fabricants mondiaux dans l'énergie et les automatismes,frappe un grand coup en annonçant le rachat de B&R, pour « un montant proche de 2 milliards de dollars, soit 1,87 milliard d'euros, selon une source proche du dossier », affirme notre confrère Capital sur son site Internet.

« Il y aura encore d'autres acquisitions »

Au-delà du fait qu'il s'agisse du rachat le plus important, en termes de montant, depuis celui de Power-One, numéro 2 mondial des onduleurs photovoltaïques, en 2013 (1 milliard de dollars; voir Mesures n°856 ) –c'est aussi la troisième acquisition menée par le groupe depuis le début de l'année, après Enbala Power Networks et NUB3D–, c'est surtout l'op-portunité pour ABB de ren-forcer sa position de nu-méro2mondial sur le marché de l'automatisation indus-trielle, derrière l'allemand Siemens,mais devant l'américain General Electric et le français Schneider Electric.

Rappelons que le groupe helvético-suédois anotam-ment acquis ces dernières années le suédois SVIA, spé-cialisé dans les machines robotisées (mai 2016), l'al-lemand Gomtec, fabricant de robots collaboratifs (avril 2015), et l'australien Powercorp, société spécialisée dans les automatismes pour le secteur des énergies renouvelables éoliennes ou solaires (novembre 2011). Avec le rachat deB&R, ABB renforce encore un peu plus sa position sur le marché des automatismes industriels, via la combinaison de son offre de solutions numériques Ability et des plateformes logicielles et applicatives à architecture ouverte de l'autrichien (automates programmables, PC industriels et contrôle de mouvement). « B&R est un joyau et une telle opportunité ne se rencontre qu'une seule fois dans une vie. La combinaison de leur offre avec la nôtre va faire d'ABB la seule société d'automatismes industriels dans le monde fournissant le spectre complet des technologies et des logiciels en termes de mesure, de contrôle, d'actionneurs, de robotique, de numérisation et d'électrification. Nous comblons aujourd'hui la grande lacune que nous avions dans l'automation des machines et des usines. Il y aura encore d'autres acquisitions pour alimenter notre croissance », affirme d'ailleurs Ulrich Spiesshofer, CEO d'ABB.

B&R est un joyau et une telle opportunité ne se rencontre qu'une seule fois dans une vie. La combinaison de leur offre avec la nôtre va faire d'ABB la seule société d'automatismes industriels dans le monde fournissant le spectre complet des technologies et des logiciels. ” Ulrich Spiesshofer, CEO d'ABB

Rappelons que B&R, créé en 1979 par Erwin Bernecker et Josef Rainer, emploie plus de 3 000 personnes, dont 1000 ingénieurs R&D et applications, sur son siège social situé à Eggelberg, près de Salzburg –le site devrait devenir la plateforme internatio-nale d'ABB pour l'automatisation des machines et des usines– et dans le monde, pour un chiffre d'affaires supérieur à 600 millions de dollars en 2015/2016 et en hausse de 11% (taux de croissance annuel moyen ou CAGR) ces deux dernières décennies.Le marché mondial des automatismes, lui, est estimé à environ 20 milliards de dollars,avec une croissance de l'ordre de 5 à 6% par an dans les années à venir.