Abondance de biens nuit un peu, quand même

Le 14/02/2017 à 0:00  

PASCAL COUTANCE Directeur de la rédaction p.coutance@mesures.com

DR

Pour les amateurs de salons, le mois de mars est une période généralement faste où se tiennent plusieurs manifestations dignes d'intérêt pour qui s'intéresse aux thématiques que nous couvrons dans notre magazine, que ce soit l'instrumentation de mesure sous toutes ses formes (mesures électriques, électroniques, mécaniques, physico-chimiques, analyse de process, analyse industrielle, etc.), l'informatique industrielle, l'automatisme, la vision industrielle ou bien encore l'efficacité énergétique. Mais mars 2017 s'annonce comme un mois particulièrement riche, voire exceptionnel, en manifestations en tout genre. Jugez plutôt : MtoM & Objets connectés - Embedded Systems, Microwave & RF, Analyse industrielle, Contamin Expo, Forum Labo, tous à Paris, auxquels s'ajoutent des manifestations en province (le CFIA à Rennes, Sifer à Lille, Enova à Strasbourg) mais aussi à l'étranger (Embedded World à Nuremberg, Sensor Image Europe à Londres). Et pour ceux qui ne sont pas rassasiés, ils peuvent enchaîner en avril avec le salon Industrie Lyon ou bien encore la foire de Hanovre, pour ne citer que ceux-là… On ne peut que se réjouir d'une telle richesse de manifestations. Mais pourquoi toutes les regrouper en seulement quelques semaines au lieu de les étaler sur tout le premier semestre, alors que d'autres périodes de l'année sont particulièrement creuses ? Cela faciliterait non seulement le choix des visiteurs potentiels – voire améliorerait la fréquentation de ces salons – mais aussi le travail des journalistes dans la couverture la plus exhaustive possible de ces manifestations à destination des gens qui n'ont pu s'y rendre. Puissent les organisateurs de salons entendre cet appel.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap