Acquérir des données déportées devient simple

Le 22/11/2016 à 17:00  

Chaque système TRIONet de Dewetron peut être configuré pour 16 entrées par châssis au maximum.

S i, dans les années 90, l'autrichien Dewetron était connu pour ses solutions de conditionnement du signal, le fabricant a progres-sivement ouvert son catalogue à l'acquisition de données, depuis une dizaine d'années. « Nous nous différencions de la concurrence par nos solutions multivoies (jusqu'à une centaine), toutes les voies étant synchronisées. Le but est de proposer des systèmes d'acquisition de données haute résolution (16 à 24 bits) et non pas haute vitesse », rappelle Renaud Simper, directeur Dewetron France, qui a été créée il ya un an.

Le nouveau systèmeTRIONet s'inscrit parfaitement dans cette stratégie, en simplifiant notamment les acquisitions de données sur de grandes distances. « Les systèmes existants étaient trop gros et donc pas simples à connecter. Avec le TRIONet, il devient possible de chaîner différents modules sur une distance de 30 ou 40 m, voire 100 m (la longueur d'un train, par exemple), les différents boîtiers étant synchronisés entre eux via une interface Ethernet et un simple câble RJ45 », explique Renaud Simper.

Du côté des performances, le TRIONet regroupe les différentes technologies du fabricant dans un facteur de forme divisé par quatre ou cinq. « L'électronique avait déjà été modernisée, en regroupant tout sur une seule et même carte »,précise Renaud Simper. Chaque système peut être configuré pour 16 entrées par châssis au maximum, via la famille de modules TRION. Parmi les autres caractéristiques, citons une gamme d'alimentation de 9 à 36V CC, la présence d'un petit écran tactile affichant l'état de l'appareil, son adresse IP et son mode en cours d'opération.Il permet également d'effectuer des paramétrages basiques.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap