Anton Paar convertit l'analyse FTIR au vin

Le 24/05/2019 à 17:00  

Multiparamètres, répétabilité et reproductibilité des mesures, rapidité d'analyse, simplicité de l'étalonnage, etc. Ce sont les avantages du nouvel analyseur de vin, de moût et de moût en fermentation Lyza 5000 d'Anton Paar.

C. Lardière

P armi la pléthore d'innovations et de nouveaux produits présentés par l'autrichien Anton Paar sur son stand lors de l'édition 2019 du salon Forum Labo Paris, qui s'est tenu du 26 au 28 mars derniers à Paris Expo-Porte de Versailles, l'analyseur Lyza 5000 sortait plus particulièrement du lot. « Ce modèle complète notre famille d'analyseurs de vin, de moût et de moût en fermentation, mais son originalité réside surtout dans la technologie utilisée. Il s'agit en effet de notre premier appareil de laboratoire basé sur la spectromètrie infrarouge à transformée de Fourier (FTIR) », indique Jean-Loup Scholl, chef de produits chez Anton Paar France.

Cette technologie fait ainsi du Lyza 5000 un analyseur multiparamètres : les producteurs de vin, les responsables des usines d'embouteillage et les opérateurs des laboratoires d'analyse œnologique n'ont alors besoin que d'un seul appareil pour déterminer jusqu'à 13 para-mètres différents, tels que l'éthanol (étendue de mesure de 6 à 20% en volume et écart-type de répétabilité de 0,02 % en volume), le fructose (0 à ? et 6 à 160g/l; 0,2 ou 0,5 g/l), les acides malique, tartrique et lactique, le pH (3 à 4 pH ; 0,01pH).

« La technologie AT R [Attenuated Total Reflection, ou réflectance totale atténuée, NDLR] à 12 rebonds garantit un autre avantage important, à savoir la faible influence des bulles et des particules sur la mesure. L'excellente régulation en température de la cellule de me-sure,à ±0,03°C,via un élément à effet Peltier, assure également répétabilité et reproductibilité des résultats », ajoute Jean-Loup Scholl. Parmi les autres spécifications, citons un volume minimal d'échantillon de 15ml et un temps de mesure par échantillon de 42s.

Automatiser les analyses

Anton Paar a par ailleurs travaillé sur l'interface uti-lisateur de son analyseur Lyza 5000. Ce dernier dispose d'un écran TFT couleur tactile 10,1 pouces 1 280 x 800 pixels et de nombreuses interfaces de communication (5 ports USB, RS-232, CAN, HDMI, Ethernet, Bluetooth etWi-Fi, ces deux interfaces via un dongle externe). « L'interface utilisateur contribue à rendre l'étalonnage de l'analyseur très simple, en tout cas plus simple qu'avec des modèles concurrents. Et il est possible de connecter l'analyseur au passeur d'échantillons Xsample 520,pour automatiser les analyses, voire à d'autres instruments, comme des densimètres, des mesureurs d'alcool, de turbidité, etc. », ajoute Jean-Loup Scholl.