Bruno Grandjean, président de l'Alliance Industrie du futur

Le 10/07/2018 à 17:00  

Après un président de grand groupe industriel en la personne de Philippe Darmayan, président d'Arcelor-Mittal France, c'est au tour d'un dirigeant d'ETI, en l'occurrence Bruno Grandjean, président du groupe Redex, et, par ailleurs, président de la FIM, de prendre les rênes de l'AIF.

B runo Grandjean, actuel président de la FIM (Fédération des industries mécaniques), a été élu à la présidence de l'Alliance pour l'Industrie du futur (AIF). Il succède ainsi à cette fonction à Philippe Darmayan, président d'Arcelor-Mittal France et vice-pré-sident de France Industrie. Avec ce changement, c'est un représentant des ETI industrielles françaises qui prend les rênes de l'AIF et succède à la gouvernance d'un dirigeant de grand groupe industriel. Âgé de 54 ans, M. Grandjean est en effet président d'une entreprise de taille intermédiaire, le groupe Redex, basée à Ferrières-en-Gâtinais, dans le Loiret. Société d'ingénierie européenne présente dans les secteurs de la machine-outil, de la sidérurgie et de la métallurgie, Redex emploie plus de 400 salariés, réalise un chiffre d'affaires annuel de 70 millions d'euros (dont 80 % à l'export), possède deux usines en France et une en Allemagne, et dispose de 7 filiales à travers le monde.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap