Capteurs Et Transmetteurs Se Renforcent Pour La Qualité De L'air

Le 01/10/2013 à 17:00  
default-image-3103

A vec les Monostats, les Classes 110 et 210, le français Kimo Instruments a lancé une nouvelle gamme de capteurs et transmetteurs pour les applications en milieu industriel, dans le froid et la climatisation, les laboratoires. La génération précédente étant relativement ancienne, elle ne répondait plus aux aspects d'efficacité énergétique, de qualité de l'air intérieur, devenus incontournables dans le bâtiment. Le Français a donc repensé l'ensemble de la gamme, et en particulier l'ergonomie des boîtiers et des sondes, dans le but d'améliorer encore la facilité d'installation et de maintenance sur site.

Dès les modèles d'entrée de gamme, la carte électronique et l'élément de mesure sont solidaires de la face avant du capteur, ce qui permet, lors de l'ouverture du boîtier, de laisser intact l'installation de l'utilisateur pour configurer ou étalonner les appareils (via une entrée en face avant et le logiciel LCC-S). Toujours en face avant, une Led indique l'état d'alimentation du capteur et les sorties 0/4-20 mA, 0-5/10 V ou relais garantissent une connexion à des installations neuves ou existantes. Le fabricant met par ailleurs l'accent sur le respect des nouvelles normes de gestion de la qualité d'air et aux exigences imposées par les énergies renouvelables. Certains modèles proposent désormais de contrôler le taux de CO ou de CO2 en plus de la température, de l'humidité relative et de la vitesse d'air. Et une gamme complète de sondes a été développée pour la mesure de luminosité et de rendement des installations solaires photovoltaïques et thermiques.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap