Croissance à deux chiffres pour Bosch Rexroth en 2018

Le 24/05/2019 à 17:00

En 2018, Bosch Rexroth a consacré plus de 327 millions d'euros au développement de nouveaux produits et de nouvelles solutions, soit plus de 5 % de son chiffre d'affaires annuel.

B oschRexroth, filiale du groupe allemand Bosch spécialisée dans l'automatisation, l'informatique industrielle et l'industrie 4.0, a achevé son exercice fiscal 2018 sur un chiffre d'affaires de 6,2 milliards d'euros, en hausse de 12,4% par rapport à l'exercice précédent. En tenant compte de la correction des taux de change,cette progression s'élève même à 13%.Sur le marché allemand, les ventes annuelles de l'entreprise ont augmenté de près de 11%, à 1,4 milliard d'euros, alors que sur l'ensemble du continent européen (Allemagne exceptée), elles ont progressé de 10,5%, à 2,1 milliards d'euros (soit un tiers de ses ventes globales). La croissance de Bosch Rexroth est particulièrement remarquable dans la zone Asie/Pacifique/Afrique (+20% par rapport à l'année précédente), avec un chiffre d'affaires 2018 qui s'élève à 1,6 milliard d'euros. En Amérique du Nord et du Sud, la progression des ventes du groupe est certes moins spectaculaire, mais reste solide (+ 8,2 %), à 1,1 milliard d'euros.

'euros. ensemble des activités de osch Rexroth (automatisa-on, applications indus-ielles et ingénierie,applica-ons mobiles) a profité de tte progression. En 2018, s principaux moteurs de oissance ont été l'hydrau-que pour applications mo-Parallèlement, le groupe se positionne de plus en plus fortement en tant que fournisseur de solutions logicielles, automatisées et connectées dédiées à l'Industrie du futur. « Si l'Industrie 4.0 n'est pas une fin en soi, c'est une activité rentable, tant pour nos clients que pour nous », souligne Rolf Najork, membre du comité de direction de Bosch et président de Bosch Rexroth.

Des investissements importants

Plus généralement, dans tous ses domaines d'activité, l'entreprise mise sur la numérisation, la connectivité, l'électrification et l'ouverture à l'IoT pour asseoir son développement. En 2018, Bosch Rexroth a d'ailleurs consacré pas moins de 327 millions d'euros au développement de nouveaux produits et de nouvelles solutions, soit plus de 5% de son CA annuel. Le groupe a par exemple dévoilé lors de la dernière foire de Hanovre qui s'est déroulée le mois dernier, son premier robot mobile autonome (AMR), un domaine nouveau pour l'allemand qui lui permet de s'immiscer sur le marché de l'intra-logistique.

À noter également qu'un nouveau centre d'innovation et d'expérimentation est en train de voir le jour sur le site d'Ulm (Allemagne), dans lequel seront développés des projets et des modèles économiques inter-technologies et inter-applications autour de la numérisation, de l'électrification et de l'Industrie du futur. Et en mars 2019, Bosch Rexroth a lancé des travaux d'agrandissement sur son site chinois de X'ian – fruit d'un investissement d'environ 60 millions d'euros– afin d'y doubler les capacités de développement et de fabrication autour des solutions connectées destinées au marché asiatique. Malgré ces bons résultats, la direction de Bosch Rexroth se garde de tout triomphalisme. « En 2018, notre chiffre d'affaires et notre résultat d'exploitation ont dépassé nos projections. Ceci nous procure une base saine pour aborder en 2019 une conjoncture qui s'annonce toutefois exigeante », précise Rolf Najork. L'entreprise s'attend notamment à un ralentissement de la conjoncture au cours du deuxième semestre 2019. Présent dans plus de 80 pays, Bosch Rexroth compte quelque 30500 collaborateurs.