Cybersécurité : le maillon faible de l'industrie 4.0

Le 01/04/2015 à 0:00  

Lors des salons Industrie Lyon et Foire de Hanovre qui ouvriront très prochainement leurs portes, il sera immanquablement question d'usine du futur ou d'industrie 4.0, selon que l'on se place à l'ouest ou à l'est du Rhin. Si cette thématique qui consiste à rapprocher le monde de l'industrie et celui des technologies de l'information suscite un intérêt grandissant auprès des industriels qui commencent à l'expérimenter dans leurs usines à plus ou moins grande échelle – ce qui fait dire à certains que l'industrie 4.0 n'est plus un simple concept marketing, mais bien une réalité –, il est un point qui constitue un frein important à son déploiement : la sécurisation des données. Face à l'utilisation croissante des réseaux sans fil industriels, à la recrudescence de pratiques telles que le BYOD ( Bring Your Own Device ), à la multiplication des machines connectées et, plus généralement, des objets connectés, les failles de sécurité potentielles abondent, comme nous le montrent les articles que vous pourrez découvrir en pages 20 et 34 de ce numéro. Bien entendu, cela pose d'autant plus de problèmes que le risque touche des systèmes et des équipements critiques. Tout le monde a en mémoire l'épisode Stuxnet de 2010. Ce dernier aura au moins eu le mérite de mettre le doigt sur ce problème crucial et d'alerter la communauté industrielle sur l'importance de rapprocher au plus vite les mondes de la cybersécurité et de l'industrie.

PASCAL COUTANCE Rédacteur en chef p.coutance@mesures.com

DR

D'ailleurs, dans l'article en page 34, vous découvrirez quelques pistes pour savoir par où commencer.

Alors, bonne lecture !

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap