Débitmétrie: le tube de Pitot n'a pas encore dit son dernier mot

Le 01/05/2001 à 0:00  
default-image-3103

Que reste-t-il au tube de Pitot ? Son prix, son côté pratique -pas besoin de tronçonner le conduit- et une faible perte de charge. Et même s’il n’atteint pas les précisions d’une turbine, d’une tuyère, d’une plaque à orifice ou d’autres débitmètres à pression différentielle, il a su aussi s’améliorer, côté performance métrologique. Veris, le constructeur américain du tube de Pitot moyenné Verabar, nous donne ses petites astuces.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap